Nous joindre par : 0756ZATAZ0

Opération Anonymous contre plusieurs polices du monde

Ce 22 novembre, le groupe Anonymous revient sur le devant de la scène avec une cyber manifestation contre les violences policières que souhaite dénoncer le groupe de cyber manifestants. La Gendarmerie Nationale Française visée indirectement.

Depuis quelques heures, plusieurs groupes d’internautes, regroupés sous l’étendard Anonymous ont lancé une série d’opération à l’encontre de plusieurs gouvernements et services de police. Une opération baptisée « Operation Anti Repression » – OpAntiRep -. Pour Anonymous, comme le groupe l’explique dans un document diffusé sur PastBin « Le 22 novembre est un jour international contre les violences policières générées par l’oppression des gouvernements. » Bilan, au Canada, dans la ville de Toronto et d’Ottawa, plusieurs sites, dont ceux de la police (ottawapolice.ca), ont été bloqués à coups de DDoS, des Dénis de Services Distribués ayant pour mission d’empêcher les sites (et les services attenants, ndlr) de fonctionner. Au Canada, Anonymous s’attaque à la justice, à la police et à la capitale nationale pour « défendre » un jeune internaute qui fait face à 60 chefs d’accusation pour avoir émis de faux appels téléphoniques indiquant des menaces à d’attentats à la bombe, des prises d’otages ou de fusillades. Il voulait se venger… d’un concurrent croisé sur un jeu en ligne. Il imitait sa voix !

BDD

En France, Anonymous a diffusé ce 22 novembre une information concernant la Gendarmerie Nationale, et plus précisément le site, non officiel, dédié à la Réserve de la Gendarmerie Nationale. Des identités, les IP (adresses web) des membres du forum de ce site, ainsi que leurs mails et les mots de passe déchiffrés, ont été affichés sur Twitter. D’autres piratages sont annoncés, comme le syndicat Sappe Aosta (Facebook piraté) de la police italienne, anorgend.org (site piraté et BDD diffusée, ndlr) ou encore Avenir et Gendarmerie (blog-fnrg.net). Parmi les documents diffusés par les Anonymous, une grille dédiée aux salaires des CRS ; des emplois du temps ; des manuels de service ; … Une opération internationale d’Anonymous qui ne serait qu’à ses  débuts.

anogend

 A noter que la base de données qui serait tirée du site Réserve Gendarmerie ne date pas d’hier. Le site était faillible, à une injection SQL, depuis octobre 2013. Le groupe de pirate Unreal Crew (il n’existe plus, ndlr) avait diffusée la faille visant le forum (IPB) de cet espace personnel. Adresses électroniques et mot de passe (MD5) avaient été diffusés comme le montre notre capture écran ci-dessous. Un an plus tard, c »est un autre groupe, baptisé Phenomenal Crew, qui diffusait de nouvelles informations sur ce site et sa base de données. Le site n’a jamais corrigé !

bdd 2013

 

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.