Nous joindre par : 0756ZATAZ0

Le service de renseignement Israélien, le Shin Bet, recrute via un jeu 2.0

Le Shin Bet, le service de sécurité intérieur d’Israël, lance un jeu qui doit permettre de recruter des chasseurs de pirates. Mission, traquer des terroristes cachés dans le darknet.

Un nouveau service de renseignement étatique se met au serious game. Après la France, et les messages codés dans le logo de l’ANSSI et dans une vidéo de recrutement de la DGSE, après les Pays-Bas, les USA et le Royaume-Uni, c’est au tour du Shin Bet de proposer son propre jeu numérique. Mission, recruter des personnels nouveaux, spécialisés dans le numérique. Dans son jeu, le service de sécurité intérieure d’Israël propose de traquer des terroristes dans le darknet dans un jeu baptisé Shabak Challenge.

White September

Le scénario est le suivant : L’unité technologique de l’Agence de sécurité israélienne (ISA) traque le « White September » (WS) un groupe de terroristes. Dans son scénario, le Shin Bet explique que ces terroristes sont connectés à un mouvement djihadiste mondial « financés par l’Iran et le Hezbollah ». Votre mission, si vous l’acceptez, stopper leur intention de mener un méga attentat terroriste en Israël. Une attaque surnommé « le 11 septembre israélien ». Autant dire que l’intitulé du jeu est beaucoup moins « fun » que ceux proposés par les autres pays précités.

2 élus, pour le moment !

Selon la presse locale, plus de 150 000 personnes ont participé. Seul deux personnes auraient été pour le moment capable de résoudre l’énigme informatique dédiée à ce recrutement. Le jeu propose 6 points dispatchées sur une carte google. Des points partant, par exemples, de Paris, Londres ou encore Copenhague.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.