Nous joindre par : 0890 170 001*
momo challenge

Momo Challenge : alertez vos enfants qu’ils ne risquent rien

Plusieurs comptes WhatsApp menacent des enfants de mort si ces derniers ne participent pas à des jeux morbides. Alertez vos enfants, petits frères, petites sœurs, qu’ils ne risquent rien.

Le challenge Momo, un nouveau challenge web ambiance films d’horreur de série B qui pullulent dans les salles en période d’Halloween. Ce nouveau challenge perturbe un grand nombre de préadolescents comme semble l’indiquer les autorités. Je n’aurai pas parlé de ce Momo challenge si des Français n’étaient pas concernés.

L’histoire est simple, elle copie ces fakes news de type Clown dans les rues. Plusieurs comptes WhatsApp proposent aux enfants de jouer à des jeux morbides. S’ils ne le font pas, les auteurs de cette macabre mascarade promettent une malédiction sur les enfants et leurs familles. Certains messages sont des menaces de mort.

Baptisé Momo Challenge, les auteurs de ce « bad buzz » utilisent la photo d’une œuvre du japonais Midori Hayashi. Un visage tiré des cauchemars de cet artiste. Les trois comptes connus du Momo Challenge ont été enregistrés au Mexique, Colombie et Japon.

Le premier numéro a été créé dans l’archipel japonais

De mauvaises blagues qui, en plus de traumatiser les plus jeunes participants, inquiètent les autorités. L’Unité d’enquête des délits informatiques Mexicaine de la ville de Tabasco (UIDI) travaille sur plusieurs plaintes.

L’auteur derrière le Momo Challenge local menace ses interlocuteurs en leur fournissant des informations personnelles. Une méthode qui ressemble à l’attaque des faux mails indiquant un pirate dans votre ordinateur [Lire].

En Argentine, la police officie sur le suicide d’une jeune fille de 12 ans. Un décès proche du Momo Challenge ? La jeune fille a filmé ses actions avant de passer à l’acte.

Bref, alertez vos enfants, frères/sœurs. Rassurez-les, veillez sur eux. Parlez-en ! Deux familles m’ont contacté preuve que cela touche aussi la France.

Pour finir, tout débute sur Facebook avec une invitation à rejoindre l’un des numéros de téléphone. Les numéros incriminés finissent par 048854 et 734379.

Il y a un an, un autre défit, baptisé « Le défi de la baleine bleu » [Blue Whale Challenge] s’était soldé par plusieurs suicides chez des ados.

Momo challenge : que dire aux enfants ?

Pour croiser des centaines de primaires et collégiens durant l’année lors de conférences traitant des réseaux sociaux, n’ayez pas peur d’être ridicule quand vous parlerez des réseaux sociaux. L’important est de parler, d’échanger avec les enfants. D’abord, créez la bonne situation pour en causer. Les vacances d’été sont un bon moment. Assurez-vous d’avoir le temps de parler, détendue. Souvenez-vous qu’il s’agit d’une conversation et non d’un interrogatoire. Écoutez leurs préoccupations, leurs expériences. Parlez donc de Fortnite, par exemple, pour comprendre qu’ils ont beaucoup à vous apprendre.

Ensemble, en famille par exemple, pratiquer ensemble sur les réseaux sociaux des façons à savoir quand dire non. Répéter ensemble les moyens de résister à la pression d’internautes, d’inconnus, … N’oubliez pas de leur rappeler qu’ils peuvent, à tout moment, venir à vous s’ils ont des soucis 2.0.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

  1. Thibaut Reply

    Salut, Momo Challenge est hs l’es numéros sont bloquer, ils ne répondent plus.

  2. Ilona Mercier Reply

    J’espère que plus personne ne finissent.comme tous ses jeune

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.