Nouvelle commune française infiltrée par des pirates informatiques

La commune de Marolles-en-Brie (Val-de-Marne) infiltrée par des pirates informatiques. Des données personnelles prêtes à être diffusées par les malveillants

Des pirates informatiques, opérateurs de rançongiciel (ransomware), ont pris en otage les données d’une mairie de la région parisienne, Marolles-en-Brie (Val-de-Marne). Les maîtres chanteurs ont menacé, le 27 décembre 2020, de diffuser toutes les informations volées en cas du non paiement d’une demande de rançon improbable.

Improbable car les communes françaises ne sont pas connues pour rouler sur l’or, et donc encore moins pouvoir payer des dizaines de milliers d’euros dans un chantage 2.0 malveillant lancée par un ransomware.

« Nous avons toute votre base de données : documents fiscaux, revenus, fichiers personnels de tous les employés de la ville et du commissariat (police municipale très certainement), et les données de tous les résidents de la ville » annoncent les pirates d’Avaddon. Ces derniers ont donné 240 heures à la municipalité pour payer.

Selon les informations de ZATAZ, plus de 90 Go d’informations ont été extraites par les pirates : plus de 11 000 dossiers ; 82 000 fichiers. « Je vous ferai également plaisir, terminent ces corbeaux d’un nouveau genre. Nous sommes au courant de vos documents secrets. Nous connaissons tous vos secrets. Alors ne jouez pas avec nous.« 

Avaddon n’est pas le groupe le plus actif mais a déjà signé 21e chantages (2 payés) dont ceux ayant visé la commune américaine de Dade (Floride), l’entreprise belge Finalyse, ou encore les canadiens Payzant et International Longshore & Warehouse Union.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. Gendarme commandant réserviste Cyberdéfense Hauts-de-France. Ce blog est personnel. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.