Nous joindre par : 0890 170 001*
groupe hacktivistes Down-Sec

Quatre pirates présumés du groupe hacktivistes DownSec arrêtés en Belgique

La police judiciaire fédérale Belge aurait mis la main sur les membres du groupe d’hacktivistes DownSec. Quatre internautes, dont deux mineurs, qui auraient orchestré des dizaines d’attaques DDoS contre les gouvernements Belge et Français arrêtés ce jeudi matin.

C’est l’agence de presse belge Belga qui officialise l’information sur la probable fin du groupe hacktivistes DownSec. La police judiciaire fédérale Belge a réveillé, ce jeudi matin, quatre internautes soupçonnés d’être les membres présumés du collectif d’hacktivistes Down-Sec. Je vous proposais l’interview exclusive de ce collectif, il y a quelques jours. Down-Sec, ou DownSecFrance – DownSecBelgium, expliquait ses motiviations à lancer des attaques DDoS contre le gouvernement Belge et Français. Les quatre individus, deux adultes et deux adolescents, sont originaires de la ville de Liège et de la région de Namur. L’enquête est toujours en cours. Du matériel informatique a été saisi.

Trois actions policiéres qui ont eu lieu à Liége et du côté de la ville de Namur. La derniére attaque de DownSec, contre le site du parlement Européen [Europa.eu], aura été très certainement, la goute qui aura fait déborder le vase. Un blocage qui aura durée quelques minutes. Les présumés pirates risquent, s’ils sont reconnus coupable des attaques DDoS  de 6 à 36 mois de prison, et jusqu’à 25.000 euros d’amende. La chaîne Flamande de télévision VTM a filmé l’intervention des autorités, ce qui laisse présumé que « les amis du petit déjeuner » semblent certain de leurs actions contre DownSec.
Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

  1. Ptit Reply

    A faire les malins, on finit toujours par se casser les dents.

Laisser un commentaire

*