Pourquoi vos connexions VPN ont besoin d’une authentification à deux facteurs (2FA)

Les réseaux privés virtuels (VPN) sont très populaires parmi les entreprises et les organisations qui souhaitent donner à leurs employés un accès à distance à leurs serveurs privés. En créant des connexions sécurisées entre les machines distantes et vos serveurs, les VPN résolvent certains problèmes très importants. Ils empêchent les pirates informatiques de trouver et de pénétrer dans vos serveurs tout en permettant à vos employés d’accéder en toute sécurité à leurs fichiers et applications d’entreprise depuis n’importe où.

Pourquoi ajouter la 2FA aux connexions VPN ?

Cependant, les VPN ne sont pas une solution parfaite et sont sujets à des menaces de sécurité spécifiques, telles que les attaques de phishing et spear phishing. Par exemple, un attaquant envoie un e-mail d’apparence légitime à l’un de vos employés et l’invite à se connecter à son compte via un lien présent dans le courrier électronique pour mettre à jour ses informations, payer une facture, consulter ses messages etc…. Le pirate n’a qu’à attendre que l’employé sans méfiance saisisse son nom d’utilisateur et son mot de passe.

Une fois en possession d’informations d’identification valides, l’attaquant pourra se connecter à votre VPN en tant qu’utilisateur légitime, accéder pleinement à votre réseau et voler des informations ou causer d’autres types de dommages.

Comment l’authentification à deux facteurs sécurise votre réseau VPN

L’authentification à deux facteurs (2FA) empêche les pirates d’accéder à votre réseau à l’aide d’identifiants compromis. La 2FA oblige les utilisateurs à valider leur identité en présentant un deuxième facteur de sécurité en plus de leur mot de passe. Au moment de la connexion à un réseau d’entreprise, les utilisateurs doivent d’abord saisir leurs informations d’identification Active Directory, suivies d’un mot de passe à usage unique (OTP) basé sur le temps ou HMAC. Cet OTP (un code numérique) est affiché sur quelque chose qu’un utilisateur «possède», comme par exemple une application pour smartphone spécialisée appelée authentificateur ou un jeton matériel programmable type Token2 ou YubiKey.

L’une des idées clés derrière la 2FA est qu’il est extrêmement difficile d’usurper l’identité d’un utilisateur sans avoir accès à ce deuxième facteur. Cela signifie que même si des pirates informatiques parviennent à voler tous les noms d’utilisateur et mots de passe de vos employés, ils ne pourront toujours pas accéder à votre VPN car ils ne disposent pas du code 2FA.

Il s’agit d’une couche de sécurité supplémentaire contre les accès non autorisés à vos systèmes.

Comment UserLock rend la 2FA plus facile et sécurisée pour vos sessions VPN

L’une des principales critiques à l’encontre de la 2FA est le fait que ce soit complexe et qu’elle oblige l’utilisateur à prendre des mesures supplémentaires – ce que les utilisateurs n’apprécient pas.

UserLock présente une solution 2FA qui est à la fois sécurisée et facile à utiliser. La dernière version bêta du logiciel vient d’être publiée, et elle permet désormais d’appliquer la 2FA aux connexions VPN.

UserLock s’associe de manière transparente à Active Directory pour faciliter l’implémentation de l’authentification multifacteur dans toute une organisation.

UserLock prend en charge la MFA via des applications d’authentification qui incluent Google Authenticator, Microsoft Authenticator et LastPass Authenticator, ou des jetons matériels programmables tels que YubiKey et Token2.

Bien qu’il n’y ait pas de sécurité absolue, il est juste de dire qu’avec UserLock, vous obtenez un équilibre parfait entre sécurité et convivialité.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. Gendarme commandant réserviste Cyberdéfense Hauts-de-France. Ce blog est personnel. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.