Nous joindre par : 0756ZATAZ0
Toyota hacked

Toyota / Lexus : des pirates volent 3,1 millions de données clients

Troisième piratage et fuite de données pour Toyota / Lexus. Une nouvelle intrusion permet à des pirates de mettre la main sur 3,1 millions de données clients.

Le constructeur automobile japonais, Toyota, vient de vivre sa troisième attaque informatique en quelques semaines. Dans la dernière violation, plus de 3 millions de clients. Les deux premières attaques avaient visé Toyota Australie et la filiale Vietnamienne. Les pirates se nommeraient APT32 ou encore OceanLotus.

3,1 millions de clients impactés !

Toyota affirme que ses serveurs ne possédaient pas d’informations financières. Uniquement des privées, notamment des noms, des adresses de messagerie et physiques.  Le constructeur automobile tente actuellement de déterminer le nombre de clients touchés. « Nous nous excusons auprès de toutes les personnes qui utilisent des véhicules Toyota et Lexus pour cette grande préoccupation. Nous prenons cette situation au sérieux et appliquerons de manière approfondie les mesures de sécurité des informations chez les concessionnaires et l’ensemble du groupe Toyota. »

Le constructeur Japonais était déjà dans une énorme liste de grandes marques automobiles comme GM, Tesla, Volkswagen, Ford, Fiat …

En 2018, le Protocole ZATAZ a alerté deux fois Toyota suite à des problèmes de sécurité visant ses espaces France et Monde.

ZATAZ vous propose un service de veille qui permet de vous alerter en cas de fuite de vos informations personnelles. Fuites dans le black market et autres espaces numériques pirates mis sous surveillance. En savoir plus.

https://twitter.com/ItsReallyNick/status/1106192887556042752

 

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.