0899379170 code service 92829 *

Wi-Fi gratuit à New York : Big Apple la joue big borther

La ville de New York City déploie un nouveau service Wi-Fi publique. Une connexion Internet gratuite et rapide pour les millions de résidents et de touristes. Prudence alerte un groupe de droits civils local.

Le New York Civil Liberties Union, association en charge de veiller aux droits civils dans les rues de Big Apple, a mis en garde, mercredi 16 mars 2016, dans un communiqué, la mise en place d’un nouveau service sans fil dans les rues de New York. LinkNYC, le nom de l’initiative, a pour mission de proposer une connexion Internet gratuite et rapide pour les millions de résidents et de touristes évoluant dans la mégalopole de la côte Est Américaine. Pour la New York Civil Liberties Union, ce service qui est en cours d’installation ne fournit pas une protection adéquate pour sécuriser les données qui vont y transiter. Les utilisateurs, y compris les non-New-Yorkais qui se connectent à LinkNYC, risquent d’avoir leurs données conservées indéfiniment. Bref, un « excellent » moyen d’être une victime d’une violation de données, ou faire l’objet involontaire de la surveillance de la police de New York, la fameuse NYPD.

LinkNYC, qui a été lancé publiquement en Janvier, finira par devenir un réseau de 7.500 à 10.000 bornes wi-fi publiques offrant une connexion à l’Internet dans les cinq arrondissements de New York. Le volume des informations recueillies par ce puissant réseau va créer une base de données massive d’informations qui présentera des opportunités intéressantes pour les pirates et pour la surveillance de masse de l’une des plus puissantes armées du monde… la police de New York.

Comme pour de nombreuses connexions « offertes », pour s’inscrire au LinkNYC, les utilisateurs doivent soumettre leur adresse mail et de cocher une case qui permet CityBridge, gestionnaire de LinkNYC, de recueillir les informations sur les sites Web que vous visitez, combien de temps vous restez sur certaines informations, quels liens vous avez utilisé. Pour avoir testé la chose il y a quelques semaines, il est aussi possible… de charger son smartphone sur la borne qui ressemble à une cabine téléphonique. Bref, faire rentrer dans le paysage urbain un outil qui cache bien d’autres desseins.

Le meilleur moyen de sécuriser ses connexions via un hotspot wi-fi gratuit [mais aussi à la maison, au bureau, hôtel, restaurant …] est d’utiliser un VPN. Plusieurs sociétés proposent des applications pour PC, MAC, smartphone, tablette… Je suis moi-même utilisateur, selon les cas, les régions… de VyPrVPN ; Hide My Ass ou encore Ip Vanish. J’en utilise d’autres, deux certains personnels. Bref, des outils qui proposent des milliers de serveurs dans le monde ; des dizaines de milliers d’Ip différents. Indispensable, aujourd’hui !

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ - Journaliste - Spécialiste des sujets liés à la Cyber Sécurité depuis plus de 20 ans. Premier article en 1989 dans le mensuel "Amstar & CPC". Fondateur de ZATAZ, ZATAZWEB.tv & datasecuritybreach.fr. Officie/a officié dans de nombreux journaux et magazines (Europe 2, 01net, La Voix du Nord, Tilt, Entrevue, l'Echo des Savanes, Le Canard Enchaîné, France 3, ...). Auteurs et coauteurs de 6 livres dont "Pirates & hackers sur Internet" (Ed. Desmart) ; "Hacker, le 5ème pouvoir" (Ed. Maxima). Intervenant pour la Licence professionnelle Collaborateur pour la Défense et l'Anti-Intrusion des Systèmes Informatiques (CDAISI) de l'Université de Valenciennes ; pour l'Ecole Européenne de Guerre Economique de Versailles. Réserviste Cyber Défense.

Articles connexes

  1. gudbes Reply

    Bonjour,

    J’ai du mal à comprendre que tu puisse encore recommandé les VPN après ton article : https://www.zataz.com/9-vpn-10-vulnerables/

    Bonne continuation à toi !!

Laisser un commentaire

*