Nous joindre par : 0756ZATAZ0

1 457 espionnages numériques du FBI et de la NSA autorisés

Espionnages numériques – Les juges du Foreign Intelligence Surveillance Court, la court de justice des États-Unis spécialisée dans les questions de renseignement, ont autorisé 1 457 cyber surveillances signées par la NSA et le FBI.

Bien qu’il garde un profil bas, le Foreign Intelligence Surveillance Court, un tribunal américain spécialisé dans les affaires de renseignements et de sécurité intérieure, a fourni ses chiffres pour l’année 2015. L’année dernière, le FBI et la NSA ont reçu 1 457 autorisations de cyber surveillance dans des affaires visant des étrangers officiant sur le sol américain. Selon Reuters, citant un document du ministère de la Justice, un chiffre qui n’a pas explosé, se rapprochant de celui de 2014. Les demandes de surveillance ont visé des comptes mails et des interceptions téléphoniques. Des demandes qui n’ont jamais connu de refus. Les opérateurs téléphoniques et les Fournisseurs d’Accès à Internet aident dans les demandes techniques des espions fédéraux.

Espionnages numériques

Le Foreign Intelligence Surveillance Court a été fondée en 1978 pour répondre aux demandes de forces de police et de renseignements afin de surveiller des suspects étrangers présents aux États-Unis. Un tribunal mis en place pour examiner ces demandes particulières et répondre aux exigences relatives aux droits civils applicables sur le territoire de l’Oncle Sam. Le FBI et la NSA semblent de plus en plus prudents dans leurs demandes. En 2014, 19 d’entre elles avaient été modifiées. 80, en 2015.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.