Nous joindre par : 0756ZATAZ0
armes

Black market : un vendeur d’armes jugé

Le vendeur d’armes Gun Runner arrêté et jugé. Il revendait dans le black market pistolets et armes de guerre.

Je vous ai souvent parlé de ce vendeur d’armes du black market baptisé GunRunner. Ce commerçant du dark web commercialisait Glocks, Uzi et pistolet Walthers, celui de James Bond, comme un boulanger vend des petits pains. Arrêté et jugé en juin dernier, Michael Andrew Ryan, a été traqué par l’ATF, l’agence en charge du contrôle des armes et explosifs sur le sol de l’Oncle Sam.

Gun Runner a oublié que l’ATF possédait un service de renseignement plutôt costaud et des bases de données qui feraient pâlir les amateurs de Big Data. Bilan, même si Michael Andrew Ryan limait les numéros de série, l’ATF a pu remonter au vendeur et à l’historique de ses produits vendues dans le black market. Il vendait son arsenal via son domicile du Kansas. Il revendait ses armes dans plusieurs boutiques, dont le shop Reloaded. Il a plaidé coupable. Il risque tout de même une peine maximale de 10 ans de prison et jusqu’à 250 000 $ d’amende.

Ryan connaitra son sort le 12 Septembre. Je doute qu’il passe Noël chez lui avec les matériels et les munitions qu’il a pu vendre : Beretta 9 mm, Taurus .38, Uzi, …

En novembre 2015, je vous parlais d’un autre vendeur de 48 ans qui a proposé 32 armes dans le dark web à des Suédois et Australiens. Selon une étude réalisée par un professeur de l’Université Carnegie Mellon, la vente illégale d’armes à feu représenterait moins de 3% des négociations dans les boutiques du Dark Web. Il faut dire aussi qu’avec les centaines de boutiques fourguant des milliers de drogues, le chiffre ne veut pas dire grand-chose.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.