Nous joindre par : 0756ZATAZ0

43 millions de comptes Last.fm piratés et diffusés 4 ans après

43 millions de logins et de mots de passe piratés, voilà la nouvelle base de données diffusée sur Internet. Les victimes, les utilisateurs du site Last.fm. Plus de 300,000 sont Français.

Piratés or not piratés ? Comme je vous l’explique et vous le montre dans l’émission de la semaine de ZATAZ Podcast TV, des sites Internet se font du « beurre » sur la commercialisation des données contenues dans les bases de données piratées. Dropbox, Linkedin, MySpace, IMDb… et aujourd’hui Last.fr.

Le portail musical voit les informations concernant 43 millions de ses utilisateurs finir sur la toile et dans le business des identifiants de connexion. Des données volées en 2012 et qui apparaissent aujourd’hui. C’est exactement 43.570.999 comptes contenus dans ce larcin 2.0. Dans le fichier, nom d’utilisateur, adresse e-mail, mot de passe, date d’adhésion…

Plus de 300,000 français concernés

Plus de 255,000 utilisateurs utilisaient comme mot de passe 123456 ; 92,829 le mot password ; 66,857 lastfm ou encore 9,891 Metallica. Le 7 juin 2012, Last.fr alerté ses utilisateurs d’un probable piratage des données de ses clients : « Nous étudions actuellement la fuite de certains mots de passe d’utilisateurs Last.fm, indiquait l’entreprise à l’époque. Cela fait suite à des fuites récentes de mot de passe sur d’autres sites, ainsi que des informations mises en ligne. Par mesure de précaution, nous demandons à tous nos utilisateurs de changer leurs mots de passe immédiatement.« 

D’après mes constatations, plus de 367,000 Français sont concernés par cette fuite d’information. Les mots de passe, en MD5, ne tiennent pas 10 secondes face à un outil de « crack » de password.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.