Nous joindre par : 0899274448*

De jeunes pirates algériens lancent une opération contre la France

Un groupe de jeunes algériens lance une nouvelle opération contre l’Internet Français. Une cyber manifestation qui réapparait, chaque année, à la même période.

Depuis quelques heures, de jeunes pirates algériens, signant sous le pseudonyme des Moudjahidines, ont décidé de lancer une opération contre l’Internet Français. Leur message, venger les “martyrs et nos moujahidins” morts durant la guerre d’Algérie et le massacre de Sétif, le 8 mai 1945. Pour rappel, alors que la France est libérée des Nazis, des centaines d’algériens (Selon le gouvernement local, il est annoncé le chiffre de 45.000 morts) étaient tués dans la région du Constantinois par l’armée française. Pourquoi ? La France veut garder sa domination coloniale sur l’Algérie et utilise la force. Des chiffres qui sont, encore aujourd’hui, exploités à des fins politiques.

C’est sur ces quelques lignes de l’histoire tragique de ces deux pays que les pirates de la Moujahidins Team ont décidé de “manifester”. Pourquoi parler du 8 mai 1945, en juillet ? Ils surfent, cette fois, sur le massacre du 5 juillet 1962, à Oran. Le 5 juillet est une date importante pour les Algériens. Elle marque aussi l’indépendance du pays, et donc, jour de la fête nationale Algérienne.

Depuis le 5 juillet 2015 donc, une centaine de sites français ont été piratés (la rédaction de zataz en a dénombré 253, NDR). Techniquement, rien d’exceptionnel ! Mais, aujourd’hui, pas besoin d’être un génie du code pour provoquer des dégâts numériques. Plus inquiétant, les discours de certains membres de cette “team”. Ils se vantent d’être des pro-ISIS. Dans les piratages de sites français de ces dernières heures, des menaces “On n’arrêtera pas de pirater les serveurs web français (…) c’est un message au gov français vous paierez le prix pour vos crimes dans notre pays“. Plusieurs photos accompagnent la menace, dont des explosions nucléaires et des cadavres. Pamphlet classique chez les adorateurs d’ISIS.

Les pirates diffusent leur tableau de chasse sur plusieurs comptes Facebook et Twitter.

Les pirates diffusent leur tableau de chasse sur plusieurs comptes Facebook et Twitter.

Du côté des cibles, de nombreuses PME, ainsi que des éditeurs, mairies et associations dont les espaces numériques n’ont pas été mis à jour : (Éditions 400 coups, Procos, Vins Saint-émilion, La ville de Saint Cyr sur Mer, …) Les administrateurs auraient pu, au moins, lire les recommandations de l’ANSSI diffusées après l’opération anti France de janvier 2015.

Il y a encore quelques jours, ces pirates passaient un autre message, cette fois pour l’Etat Islamic sur les sites Internet de l’Université de Baltimore ou encore sur des sites du gouvernement Ukrainien et Syriens. Leur page Youtube (toujours accessible, mais nous n’en donnerons pas le lien, NDR) diffuse les vidéos de propagande de Daesh. En mars dernier, ils étaient passés dans le site de la mutuelle des personnels d’Air France (MNPAF).

Comme pour les attaques de janvier, de la communication, de la vantardise et des occasions (des sites non mis à jour, NDR) qui font le larron. Pour preuve, ces jeunes pirates, qui s’annoncent comme des défenseurs de l’Islam se sont attaqués aussi à la SMPF, la Synergie des Professionnels Musulmans de France, un regroupement d’entrepreneurs musulmans ou encore l’agence de voyage Safar Muslim, agence dédiées aux voyages à la Mecque, ou un centre d’étude de l’Islam de Saint-Denis, en région parisienne !

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM Journaliste (damienbancal.fr) Travaille sur les sujets cybercriminalité/cybersécurité depuis 1992 ; Officie/a officié pour Europe 2, 01net, Micro Hebdo, La Voix du Nord, Tilt, Entrevue, l’Écho des Savanes, Le Canard Enchaîné, France 3, Nord'way, Programmez ... Premier article en 1989 dans le mensuel "Amstar & CPC" ; Auteurs/coauteurs de 8 livres : "Pirates & hackers sur Internet" (Ed. Desmaret) ; "Hacker, le 5ème pouvoir" (Ed. Maxima) ; Ethical Hacking (Ed. ENI) ; "Tout pour maîtriser votre PC et Internet" (Ed. Que Choisir) ... Intervenant pour la Licence professionnelle Collaborateur pour la Défense et l'Anti-Intrusion des Systèmes Informatiques (CDAISI) IUT de Maubeuge ; Master Cyberdéfense Université de Valenciennes ; Commandant Réserviste Cyberdéfense Gendarmerie Nationale (RCC) ; Reserviste de l'Education Nationale ; Chroniqueur pour WEO TV et France Bleu Nord.

Articles connexes

  1. Monteynard Reply

    Bonjour ,

    Merci pour cet article ,très informatif…
    Mais…le chiffre de 45000 morts dans la répression paniquée de Sétif et Guelma en mai 1945,ne correspond pas à une donnée rigoureusement établie.Elle correspond à l’estimation vague et NON vérifiée du consulat américain de l’époque ,comme celle de 70000 (avancée par le FLN plus tard) qui ne sont que des chiffres purement idéologiques ,répétés par l’État algérien dans des campagnes de mobilisations idéologiques et mémorielles depuis de longues années.L’objectif étant de tenter de faire qualifier les actes de l’État français de génocidaire au regard du droit international.

    Le nombre de quelques milliers de tués,ce qui fut en soit aberrant,correspond plus justement à la réalité de la répression.
    Et il est très intéressant et bien triste de voir les fruits actuels ,empoisonnés ,de ces campagnes de détestation récurrentes organisées par l’État algérien,soit:préparer une campagne d’appel aux meurtres
    de nos concitoyen(ne)s.

    Contrairement à ce qu’on peut penser quelquefois ,le travail de l’historien a autant besoin de rigueur que l’informatique,même si sa matière est souvent plus floue…

    http://etudescoloniales.canalblog.com/archives/2012/05/16/24260597.html

    http://www.editions-de-paris.com/ouvrages/histoire/setif-mai-1945-massacres-en-algerie-cp34998.html

    http://guy.perville.free.fr/spip/article.php3?id_article=13

    • Damien Bancal Reply

      Bonjour,
      Merci pour ces précisions historiques. L’exploitation de chiffres est tellement simple pour, ensuite, manipuler les jeunes populations en mal de reconnaissance.

  2. Frak Reply

    “Pour rappel, alors que la France est libérée des Nazis, quelques 45.000 algériens étaient tués dans la région du Constantinois par l’armée française.”

    45.000 ! N’importe quoi… Il n’y a jamais eu 45.000 morts, ça c’est le chiffre du gouvernement algérien qui s’est construit sur la haine de la France, donc forcement ils gonflent “très légèrement” la réalité.

    Le consensus actuelle chez les historiens parlent d’environ 10.000 morts MAXIMUM, ce qui est déjà pas mal.

  3. Candymanz Reply

    Bonjoru.

    Merci pour cette artic;
    Et ma question est pourquoi il y as tjrs des personnes qui papotent sur des chiffres.
    Heu non c’est pas 45000 mais 10000.
    Ca n’est pas l’information la plus important dans ce poste.
    Et comme disait tjrs un grand H : Un mort, c’est un mort de trop …

  4. Oranais Reply

    Quant au massacre du 5 juillet 1962 à Oran, il serait utile de rappeler qui en furent les victimes…
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_du_5_juillet_1962

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.