Nous joindre par : 0756ZATAZ0
Clonage de clé Espionnage via l'autoradio

Le FBI s’inquiète du piratage de voiture

Le FBI et la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) viennent de tirer la sonnette d’alarme au sujet du piratage de voiture.

Le piratage informatique des voitures, je vous en parlais en 2014, en mai 2015 avec des outils de brouillages de la fermeture des portiéres et après une étude du journal l’Auto+, en janvier 2016. Un piratage de véhicules motorisés qui explose. Le Federal Bureau of Investigation (FBI) et la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) s’inquiètent et le fait savoir.

Il faut dire aussi que depuis trois ans, les démonstrations lors de salons et conférences de hacking ont de quoi attirer l’œil. Le FBI et la NHTSA ont recommandé « au grand public et aux fabriquants de véhicules, de pièces et d’équipements additionnels de garder à l’esprit les problèmes potentiels et les risques liés aux technologies connectées des véhicules modernes […] Si tous les cas de piratage ne posent pas tous de problèmes de sécurité – comme le contrôle à distance d’un véhicule – il est important que les consommateurs prennent les mesures adéquates pour minimiser le risque. » Ok, donc consommateur, tant que les constructeurs automobiles n’auront pas prouvé que l’intégralité de leur informatique embarquée est sûre, retournez à la calèche ? Lors du salon de l’automobile de Genève, il y a quelques semaines, j’ai vue tellement d’inventions informatiques installées dans les voitures d’aujourd’hui et de demain, qu’il semble que tout cela soit trop tard !

Piratage de voiture, ça ne date pas d’hier !

Pour rappel, en juillet 2015, le constructeur Fiat Chrysler Automobiles avait rappelé 1,4 million de véhicules. Il fallait modifier la configuration informatique des voitures ; Quelques semaines plus tard, General Motors mettait à jour son application pour smartphone, dédiée au Chevrolet, trop facilement manipulable par un malveillant. En mars 2015, BMW mettait à jour sa propre application dédiée à ses voitures [BM, mais aussi Austin]. Plus de 2 millions de voitures rappelées. Fin février, je vous parlais d’un autre bug, cette fois dans la voiture électrique de Nissan, la Leaf. En décembre 2015, via la prise USB d’une Toyota Corolla, un chercheur en informatique trouvait le moyen de bloquer la voiture à coup de DDoS.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.