Fraude aux couleurs de Canal +

La chaîne à péage Canal + exploitée dans une fraude informatique détectée par ZATAZ. Un chèque cadeau est annoncé. Gare à la banqueroute.

Depuis quelques heures, ZATAZ a repéré une fraude électronique aux couleurs du groupe media CANAL +. Le courriel s’affiche comme étant un « Cheque Cadeau MyCANAL« . La missive explique que vous êtes le récipiendaire d’un chèque cadeau d’une valeur de 60 euros. Un chèque que vous pouvez utiliser dans 490 enseignes et site web en partenariat avec la société Kadéos Edenred.

Tout a commencé lors de la mise en ligne, dans un espace pirate, d’une base de données comprenant plus d’un million d’adresses électroniques et mots de passe. Une fusion de données de connexion sous forme de combo. Les pirates ont exploité ce contenu pour diffuser leur courriel aux couleurs des deux entreprises usurpées.

En cliquant sur le lien, les pirates vous orientent vers deux sites web. Le premier a pour mission de contrer les antispams et autres filtres cybersécurité : p*chikamiraxs*com. Ce dernier dirige l’internaute vers la page cheaquecadeaucanl*com/mycanal/. Ici, les pirates font appel à la feignantise de notre cerveau. Il manque des lettres dans l’adresse web : « canal » qui est écrit « canl » et « chéque cadeau » qui est écrit « cheaque ». Le /mycanal/, dernier élèment lu, finit par convaincre les plus avides de bonnes affaires.

La première étape malveillante est de collecter votre mail et mot de passe de votre compte MyCanal. A noter que le pirate récupère aussi dans la foulée votre ip et votre navigateur. La page suivante affiche, non plus un bon d’achat de 60€, mais de 100€. Soit nous avons à faire à un incompétent, pousse bouton, utilisateur d’un kit phishing qu’il ne maitrise pas, soit l’action est très maline. Le montant prenant la place dans la réflexion de lecteur. Le cerveau ne voit plus que la somme, pas les actions demandées.

Finalité de l’action, comme pour le cas de la fraude à la nouvelle carte vitale, récupérer les données bancaires de l’internaute en lui expliquant un envoi postal qui demande quelques euros.

A noter que j’ai découvert que le pirate, derrière cette fraude Canal +, visait aussi les clients FNAC, CDiscount, Boulanger, Amazon, Rakuten et Sephora.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. Gendarme commandant réserviste Cyberdéfense Hauts-de-France. Ce blog est personnel. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.