0899379170 code service 92829 *
BREAKING NEWS
NSO Fuite de données corrigée

Fuite de données corrigée pour la MACIF

Fuite de données corrigée ! L’Assurance, Mutuelle et Banque Macif vient de boucher un accès aux données concernant des centaines de clients et leur déclaration de sinistre.

Nouvelle fuite de données de Français corrigée grâce au Protocole d’Alerte de ZATAZ. Cette fois, et après Conforama, Location U, Optical-Center, c’est au tour de la MACIF, société d’assurance, mutuelle et bancaire. Le problème de fuite d’informations de clients était apparu dans l’espace « déclaration de sinistre ». Une fois encore, une mauvaise sécurisation des données par le biais d’un numéro de dossier. Via un URL officiel, et sans avoir besoin d’être client de l’assureur, il suffisait de changer le numéro de dossier, comme https://www.macif.fr/dossier=92829 par https://www.macif.fr/dossier=92828, apparaissant dans l’adresse web pour accéder aux informations des assurés et de leur déclaration  de sinistre.

Le site a beau afficher un fier HTTPS, S voulant dire sécurisé, les données étaient consultables, sans la moindre authentification. Pour rappel, le S de HTTPS, indique que les informations sont chiffrées entre l’entreprise et vous, que toutes tentatives de lecture des informations entre les deux communicants est impossible. Seulement, si l’un des lecteurs n’est pas autorisé à accéder aux informations, le HTTPS ne sert à rien dans ce cas.

Fuite de données corrigée

L’équipe de la MACIF a été rapide à prendre en main la fuite. J’ai tout de même conseillé de créer une adresse électronique, du genre [email protected] afin de permettre aux internautes de remonter plus facilement ce genre de problème. Cela évite de passer par le service presse, qui contacte ensuite le service informatique, qui contacte l’internaute, qui fournit l’information. « Nous souhaitions vous préciser qu’avant la correction de la faille de sécurité, le détail d’un sinistre automobile n’était consultable que par un sociétaire connecté à son EPI et ayant eu un sinistre. » indique l’entreprise.

En mai 2018, le RGPD, le nouveau Règlement Général sur la Protection des Données, entrera en vigueur en France. Une fuite, un piratage, une perte, une consultation non autorisée de données clients pourra être sanctionnée par la CNIL pécuniairement parlant. Même si c’est déjà le cas, voir l’exemple avec Hertz France, l’amende pourra atteindre 4% du CA de l’entreprise et jusqu’à 20 millions d’euros. Sans parler de l’obligation de rendre public le problème.

A noter que j’ai lancé le service ZATAZ Veille qui permet au particulier (gratuitement) et aux associations/entreprises de lancer une veille hebdomadaire sur les informations de leur choix (mail, url, …). Le Service ZATAZ Veille s’assure que vos informations ne sortent pas dans le black market par exemple, et si c’est le cas, le service ZATAZ Veille fait de manière à vous alerter dans la minute.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ - Journaliste - Spécialiste des sujets liés à la Cyber Sécurité depuis plus de 20 ans. Premier article en 1989 dans le mensuel "Amstar & CPC". Fondateur de ZATAZ, ZATAZWEB.tv & datasecuritybreach.fr. Officie/a officié dans de nombreux journaux et magazines (Europe 2, 01net, La Voix du Nord, Tilt, Entrevue, l'Echo des Savanes, Le Canard Enchaîné, France 3, ...). Auteurs et coauteurs de 6 livres dont "Pirates & hackers sur Internet" (Ed. Desmart) ; "Hacker, le 5ème pouvoir" (Ed. Maxima). Intervenant pour la Licence professionnelle Collaborateur pour la Défense et l'Anti-Intrusion des Systèmes Informatiques (CDAISI) de l'Université de Valenciennes ; pour l'Ecole Européenne de Guerre Economique de Versailles. Réserviste Cyber Défense.

Laisser un commentaire

*