Nous joindre par : 0756ZATAZ0
Lurk

Op Lurk – Neuf pirates Russes arrêtés pour infiltrations bancaires

Opération Lurk ! Les autorités Russes ont confirmé ce mercredi 8 février une opération à l’encontre de neuf pirates informatiques. Ils sont présumés être les acteurs de plusieurs infiltrations dans des banques du pays.

Je vous racontais, en décembre 2016, l’alerte du FSB, les services secrets Russes, au sujet d’une attaque imminente à l’encontre des institutions financières et politiques du pays. Comme pour la Maison Blanche de l’époque Obama, le FSB parlait de pirates étrangers : « Des services spéciaux étrangers préparent une cyberattaque visant à déstabiliser le système financier de la Russie. » Les espions russes indiquaient qu’une vaste attaque, début décembre, avait tenté de déstabiliser le système financier de la Fédération de Russie, y compris les activités d’un certain nombre de grandes banques russes. Une vingtaine de millions de dollars auraient été volés.

Deux mois plus tard, le Ministère de l’Intérieur Russe indique que neuf hommes, les présumés pirates des banques, ont été arrêtés ce mercredi 8 février 2017. Un total de 27 personnes ont été concernées par cette enquête. 19 sont actuellement en prison, a indiqué le ministère. Des pirates russes !

Selon certaines sources, le FSB aurait tapé dans le collectif de pirates Lurk. Un groupe qui aurait pourtant eu des « accointances » avec les anciens collègues de Vladimir Poutine. Selon Kaspersky, société de sécurité informatique Russe, dont l’un de ses enquêteurs en chef a été arrêté par le FSB en janvier 2017, le groupe est soupçonné d’avoir volé environ trois milliards de roubles auprès d’organisations commerciales, dont des banques.

Droit dans le Lurk

Lurk, fournisseur de codes malveillants. Parmi les outils pirates, le kit Angler. Un malware créé à l’origine dans un unique but : fournir au groupe Lurk un moyen de diffusion fiable et efficace permettant de cibler les PC à l’aide du malware bancaire.

En 2013, Lurk, groupe pourtant très fermé ouvrait l’accès à son kit contre de l’argent. Le cheval de Troie bancaire Lurk menaçait exclusivement les entreprises russes. Angler s’attaque au monde entier. Son développement et son support n’était que l’une des facettes de l’activité de Lurk.

En l’espace de plus de cinq ans, le groupe est passé de la création de malware très puissant pour le vol automatisé de fonds avec des logiciels de banque à distance, à des stratagèmes évolués impliquant des fraudes à base d’échange de carte SIM et des spécialistes du piratage de l’infrastructure interne des banques.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.