Nous joindre par : 0890 170 001*

Pirate 2 / Brésil 0

Les événements sportifs majeurs attirent souvent l’attention des cybercriminels et la Coupe du Monde de football qui aura lieu cet été au Brésil ne devrait pas échapper à la règle. Avec les premiers matchs de poules début juin, l’événement a déjà attiré l’attention des hameçonneurs et des escrocs qui essaient de tirer parti de l’effervescence qui entoure le championnat et de profiter des fans à la recherche de tickets en ligne.

Pour tous ceux qui souhaitent profiter de la Coupe du Monde de football en direct, au stade Maracana et qui ont l’intention d’acheter leurs billets en ligne, voici quelques conseils afin d’éviter les virus. A noter que déjà plusieurs centaines de faux billets ont été repérés en France et en Europe [lire].

Le plus souvent, les cybercriminels envoient des e-mails contenant des pièces jointes ou des liens malveillants. Ceux qui cliquent sur ces liens sont alors infectés par un malware ou redirigés vers un faux site Web qui leur demandera de rentrer leurs données personnelles ou même leurs informations bancaires. Kaspersky Lab bloque actuellement entre 40 et 50 sites frauduleux par jour et ce, uniquement au Brésil ! La plupart des attaques bloquées sont de l’hameçonnage, de faux cadeaux publicitaires et des sites frauduleux vendant des billets.

Les conseils pour se protéger

Bien connaitre l’expéditeur lorsque l’on souhaite ouvrir un email. Si ce n’est pas le cas, attention, il pourrait s’agir d’un courrier indésirable ou d’un e-mail d’hameçonnage ; Ne pas se laisser piéger par un e-mail qui semble officiel, ou qui semble provenir d’une organisation officielle s’il parait suspect – tous les fraudeurs n’écrivent pas que des messages remplis de fautes. Au moindre doute, il ne faut pas ouvrir l’email et contacter l’organisation directement afin de lui demander conseils ; Faire attention aux personnes qui pourraient demander de l’argent ou exiger une quantité excessive d’informations personnelles, surtout s’il s’agit d’informations bancaires. Pour finir, si une offre semble trop bien pour être vraie, méfiance, ça sent le carton rouge !

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*