Nous joindre par : 0756ZATAZ0
fifa coins

FIFA Coins : pirates jugés pour avoir volé de l’argent via FIFA

FIFA Coins Versus FBI – Electronic Arts est un éditeur de jeux vidéo qui est connu, entre autres, pour son jeu de football FIFA. Trois pirates informatiques jugés pour avoir revendu pour des millions de monnaies numériques soustraits au jeu FIFA.

Le gold farming et la vente de monnaie virtuelle (fifa coins, …) dans les jeux vidéo peuvent prendre différentes formes. Quatre pirates informatiques (et pas des hackers !, NDR) du groupe RANE Developpements sont jugés aux USA pour avoir fait un business juteux, mais étonnant. Les pirates avaient trouvé, en 2013, le moyen de piéger les serveurs de l’éditeur Electronic Arts pour extraire la monnaie virtuelle proposée dans les FIFA (jeu de football), le fameux et juteux FIFA Coins. Les voleurs (Anthony Clark, Ricky Miller, Nicholas Castellucci et Eaton Zveare) ont donc mis la main sur une manne financière loin d’être négligeable, le FBI explique que les 4 larrons ont vendu les pièces virtuelles à des revendeurs Russes et Chinois contre de vrais dollars verts jusqu’au 17 septembre 2015, date à laquelle le FBI a sifflet le coup d’arrêt final de ce piratage de masse. Une perte sèche pour EA.

fifa-doj

Les pirates auraient ainsi fait perdre (et donc eux gagner, NDR), 16 millions de dollars à Electronic Arts. L’un des pirates, Anthony Clark, 24 ans, a été jugé ce mercredi pour complot afin de commettre une fraude en ligne. Le FIFA Coins permet d’acheter des packs de joueurs au sein des jeux FIFA. Des pièces qui se gagnent en jouant à des matches ou en dépensant de l’argent réel dans la boutique d’EA. Clark et ses co-accusés auraient fabriqué un outil qui envoyait de faux messages aux serveurs d’EA pour « spoofer » les matches, générant ainsi des pièces FIFA à un rythme très rapide. L’un des collègues de Clark, Millet, a plaidé coupable en octobre 2016.

En septembre 2015, des agents du FBI avaient sorti la grosse artillerie pour stopper le RANE Developpements en arrêtant les membres du groupe, mais aussi en saisissant des millions de dollars en espèces et en biens appartenant aux pirates : plusieurs ordinateurs, Xbox 360, 2 887 362 $ sur un compte de la Bank of America, et des  voitures de luxe dont une Lamborghini achetée en 2014. RANE était connecté avec un autre groupe de pirates informatiques, spécialisés dans les consoles de jeux, Xbox Underground. Ces derniers avaient été accusés, comme vous l’expliquait ZATAZ à l’époque, d’avoir volé des logiciels et des codes sources appartenant à Valve et Microsoft. Après son arrestation, en 2014, l’un des membres de la Xbox Underground, Austin Alcala, avait collaboré avec le FBI. Il avait acquis un outil de reverse engineering dédié à FIFA 2014 signé Interactive Disassembler. Un logiciel qui va permettre de réaliser par la suite l’outil d’extraction des FIFA Coins. Un outil qui va générer des milliers de faux matchs FIFA à la seconde.

Anthony Clark, a été condamné par un jury de Fort Worth (Texas). La condamnation est prévue pour le 27 février 2017. Nick Castellucci, 24 ans, du New Jersey; Ricky Miller, 24 ans, d’Arlington, au Texas; Et Eaton Zveare, 24 ans, de Lancaster, en Virginie, ont déjà plaidé coupable et attendent leur sentence.

En France, en mai 2016, des pirates avaient été pris la main dans le sac en piratant des lignes Orange pour produire des pièces pour le jeu World of Warcraft !

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.