0899379170 code service 92829 *
fappening nRansomware

Le ransomware nRansomware vous veut à poil !

Des chercheurs en sécurité ont découvert un nouveau ransomware baptisé nRansomware. A la place de recevoir de l’argent, il réclame une photo de vous, nu.

nRansomware est un « nouveau » ransomware qui bloque les ordinateurs de ses victimes et exige, pour rendre la machine à son propriétaire, des photographies nues de la cible. A la place de recevoir une somme d’argent (Btc, Monero, …), le pirate réclame des photos intimes. Une nouvelle forme de fappening !

C’est les chercheurs de Malware Hunter Team qui ont repéré le logiciel malveillant. « Nous ne répondrons pas immédiatement. Explique le ransomware. Après avoir répondu, vous devez envoyer au moins 10 photos de vous. Après cela, nous devons vérifier que les nus vous appartiennent.« 

Ce malware « travaille » en musique. Il diffuse le son que vous pouvez entendre en arrière-plan de cet article (ci-dessous). Un chercheur de chez MalwareHunterTeam a déclaré à IBTimes qu’il n’existe actuellement aucune information sur le fait que quelqu’un se soit fait infecter par nRansomware.

Un utilisateur de Reddit a noté que le compte de messagerie ProtonMail mentionné dans la note du ransomware avait été fermé.

https://twitter.com/malwrhunterteam/status/910952333084971008

Les photos privées, nouvelles entrées d’argent pour les pirates

Alors, mauvaise blague ou nouvelle tendance ? Comme je vous l’expliquais en septembre, le business des photos intimes bat son plein. Des clichés qui peuvent se revendre quelques centimes d’euros, et jusqu’à plusieurs milliers de dollars, selon la victime. Comme une starlette ou autres actrices de cinéma à la mode.

En juin, je vous parlais de la Team Tsar qui avait infiltré les serveurs du groupe de cliniques Grozio Chirurgija (Chirurgie esthetique basée en Lituanie). Les pirates avaient volé les dossiers des patients et avaient fait chanter plusieurs clients. Ils ne diffusaient pas les photos des clients nus contre de l’argent. Jusqu’à 2000 $ !

Une étude récente a révélé qu’environ 5% des PME dans le monde ont été touchées par un ransomware en 2017. Une estimation de 301 millions de dollars versée aux pirates entre 2016 et 2017. Je vais être honnête avec vous, mais je crois que ce chiffre est à multiplier par 2, par 3, par 4 …

Je croise énormément de PME piégées qui ne souhaitent rien dire, rien faire. Elles ont une sauvegarde ou préfèrent passer sous silence le problème.

Lors du [email protected] de Toulouse, le 21 septembre, le Président de la CCI d’Occitanie a confié que 60% des PME touchées par une cyberattaque ne survivaient pas au piratage.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ - Journaliste - Spécialiste des sujets liés à la Cyber Sécurité depuis plus de 20 ans. Premier article en 1989 dans le mensuel "Amstar & CPC". Fondateur de ZATAZ, ZATAZWEB.tv & datasecuritybreach.fr. Officie/a officié dans de nombreux journaux et magazines (Europe 2, 01net, La Voix du Nord, Tilt, Entrevue, l'Echo des Savanes, Le Canard Enchaîné, France 3, ...). Auteurs et coauteurs de 6 livres dont "Pirates & hackers sur Internet" (Ed. Desmart) ; "Hacker, le 5ème pouvoir" (Ed. Maxima). Intervenant pour la Licence professionnelle Collaborateur pour la Défense et l'Anti-Intrusion des Systèmes Informatiques (CDAISI) de l'Université de Valenciennes ; pour l'Ecole Européenne de Guerre Economique de Versailles. Réserviste Cyber Défense.

Laisser un commentaire

*