Nous joindre par : 0890 170 001*

Somfy infiltré, le personnel en danger ?

Le professionnel de la domotique Somfy infiltré. Un de ses serveurs est noyé sous les logiciels espions.

La société Somfy propose de très nombreux produits domotiques pour la maison. Volet roulant, store, alarme, visiophone, caméra… L’entreprise possède de nombreux sites et serveurs. La rédaction de zataz.com a pu constater que l’un de ses espaces web, il est dédié au personnel de l’entreprise, avait été infiltré par de nombreux pirates informatiques. Des pirates qui se sont empressés d’installer des backdoors, des portes cachées, leur permettant de jouer, à loisir, avec le serveur et son contenu.

Backdoor 1

Inquiétant, ce genre d’outil malveillant permet de sauvegarder sur le serveur images, fichiers piégés ; accéder aux codes sources ; copier les données non publiques qu’ils pourront trouver sur le serveur … Imaginez un pirate, proposant un faux VPN aux employés, via le site officiel. Un scénario malheureusement très simple à mettre en place à la vue de l’état du serveur et permettre à un malveillant d’atteindre ensuite à un Extranet du groupe ou au webmail via le « usday002 » de l’entreprise.

Backdoor 2

Cet article a été réalisé pour lancer une alerte auprès de l’entreprise qui n’a répondu à aucunes des sollicitations du protocole d’alerte Zataz. Je considère les deux courriers reçus comme des « trolls » de la part de cette entreprise. Le premier, le répondeur du service presse France qui nous a indiqué  un « I am out of the office until 31/12/2050. » ; et le second, du support américain/canadien de Somfy, indiquant notre courrier n’3278 comme clos, car considéré comme étant un … spam : « Your request has been closed. Spam.« 

Backdoor 3

Mise à jour 02/10/2015La société Somfy a corrigé l’infiltration de son serveur Américain. Un espace sensible car il était le point de contact des employés avec l’entreprise, ses outils, VPN et autres données internes. Après avoir contacté la rédaction de zataz.com, le serveur somfy.us a été fermé pour investigation et correction. L’enquête interne va maintenant s’atteler à savoir si des données sensibles ont été volées.  Le service presse nous a d’ailleurs indiqué qu’une remise à jour des processus d’alertes allaient être instigués, tout comme une adresse électronique dédiée uniquement aux alertes de sécurité pouvant viser les produits de la marque et ses systèmes informatiques.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*