Nous joindre par : 0890 170 001*
Pompeo

La surveillance de masse à la sauce Trump et Mike Pompeo

La mise en place par le président Donald Trump d’un nouveau patron de la CIA, Mike Pompeo, n’annonce rien de bon avec cet adepte de la surveillance de masse et de la lutte contre le chiffrement.

Donald Trump a annoncé vendredi 18 novembre qu’il avait choisi le député Mike Pompeo pour diriger la Central Intelligence Agency. Pour rappel, alors que l’on parle beaucoup de la NSA, la CIA est la première agence d’espionnage des États-Unis d’Amérique.

Pompeo, est un élu républicain du Kansas. Un ancien officier de l’armée qui fait parti du Comité de renseignement de la Chambre. Ce qui est intéressant dans son cas est les propos qu’il a pu avoir, ces dernières années. Je vous en ai parlé souvent, le gars étant un adepte officiel de l’espionnage de masse « Pour le bien de l’Amérique et des Américains« .

Il a aussi une petite finesse particulièrement inquiétante. Pour le nouveau Boss de la CIA, le chiffrement est le diable. Pour le politique populiste et démagogue, l’utilisation du chiffrement doit mettre un doute dans la têtes des autorités. Si vous chiffrez vos données, cela est le signe que vous êtes un terroriste.

Pompeo

Il confirmait sa pensée, en janvier 2016, dans son blog : « Forcing terrorists into encrypted channels, however, impedes their operational effectiveness by constraining the amount of data they can send and complicating transmission protocols, a phenomenon known in military parlance as virtual attrition […] Moreover, the use of strong encryption in personal communications may itself be a red flag. » Bref, vous chiffrez vos informations, il y a de forte chance que votre niveau de dangerosité augmente dans les semaines à venir aux yeux des nouveaux aigles de l’Oncle Sam.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*