Nous joindre par : 0756ZATAZ0
black market

BlackMarket : 2 hommes arrêtés pour vente de drogue

Deux dealers passant par le blackmarket arrêtés à New York. Ils commercialisaient de la drogue via une importante boutique du dark web.

Selon un rapport de la justice américaine, les deux hommes, Abudullah Almashwali (Area51 – 31 ans – ressortissant yéménite) et Chaudhry Ahmad Farooq (DarkApollo – 24 ans – ressortissant Pakistanais), vendaient de l’héroïne et de la cocaïne via une importante boutique du blackmarket.

139,000 dollars ont pu être gagnés via leur business Internet en vendant pour environ 1.5kg d’héroïne et 72 grammes de cocaïne. Ils se faisaient payer en monnaie Bitcoin (btc, ndr). Ils acheminaient leurs drogues … via les bureaux de poste de New York. Pour connaitre la ville et ses habitudes, les chiens et les « renifleurs » électroniques de drogue sont légions dans les locaux de l’administration de la Grosse Pomme et les services « secrets » d’enquêtes de la poste US sont loin d’être manchots.

Les deux hommes ont été tracés après l’achat de drogue par les policiers. Les colis ont pu être tracés. Les deux dealers risquent 20 ans de prison et 1 million de dollars d’amende en cas de reconnaissance de leur culpabilité. Alpha Bay est l’une de ces nombreuses boutiques du blackmarket qui permettent d’acheter et vendre drogue, arme, données piratées…

Pendant ce temps dans le blackmarket …

… en Allemagne, la police fédérale a mis la main sur quatre dealers locaux qui commercialisaient cannabis, amphétamines, héroïne, cocaïne et ecstasy dans le black market. L’un des individus arrêtés possédaient un porte feuilles bitcoin d’une valeur de 340 000 euros, preuve que son business semblait bien fonctionner. Si une fois de plus les autorités mettent en avant le moyen de paiement Bitcoin, il est évident que le Btc n’est qu’une monnaie parmi d’autres utilisées par les criminels. 11 kg d’amphétamines et 250 grammes d’héroïne ont été saisis, ainsi que 1.425 pilules d’ecstasy et 150 grammes de cocaïne, des cartouches de cigarettes, sans parler d’importantes liquidités en Euros.

La fête aux Bitcoins

L’été 2016 aura été particulièrement communicant sur le sujet du bitcoin. Plusieurs affaires ont mis en avant l’utilisation de cette monnaie dématérialisée et électronique dans des affaires criminelles. L’Australie, l’Allemagne, les USA. Dans ce dernier cas, George Cottrell, a été arrêté par le FBI sur des accusations de blanchiment d’argent de la drogue via des paiement en bitcoins. Les autorités parlent de 62.000 livres. Cottrell n’est pas n’importe qui. Il était en charge de la communication de Nigel Farage, politicien britannique membre du Parlement européen et ancien chef de l’Independence Party (UKIP). George Cottrell agissait dans le dark web sous le pseudonyme de Bill !

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.