Des dizaines de clients de la LCL piratés, plus de 300.000€ détournés

Une cyber attaque complétement folle touche, depuis le mois de novembre 2021, des dizaines de clients de la banque LCL. L’entreprise explique que les clients ont très certainement fournis leurs informations de connexion. Les victimes disent « NON » !

1 000€, 3.000€, 12.000€ volés, certains clients comme un vétérinaire, un artisan ou encore un retraité se sont retrouvés ponctionnés de 20 000€, 30 000€ et même 80 000€ dans des transactions bancaires qu’ils n’auraient pas réalisés.

Des montant fous, surtout en un si petit lapse de temps. Depuis novembre 2021, les premières alertes. Comme nous avons pu le voir sur M6/RTL dans l’émission de Julien Courbet « Ça peut vous arriver » les clients affirment n’avoir jamais fourni la moindre données de connexion.

J’ai pu expliquer, dans l’émission, que des pirates se vantaient, ces dernières semaines, d’avoir des 0day [des failles non rendues publiques] fonctionnels dans des applications téléphoniques bancaires un peu partout dans le monde.

L’un des pirates, que j’ai pu croiser à l’occasion du Service Veille ZATAZ, m’indiquait, par exemple, en me fournissant le nom d’une banque qui n’était pas la LCL, être capable de lire les informations des clients simplement via un bug dans des applications de nombreuses banque de part le monde. ATTENTION, cela ne veut aucunement dire qu’une faille soit présente et exploitée dans les systèmes de la LCL : site web, application, … concernant ces dizaines de mystérieuses transactions révélées par l’émission « Ca peut vous arriver« .

Exemples de données que des pirates peuvent commercialiser… ou offrir sur certains réseaux.

En quelques secondes, comme le montre ma capture écran ci-dessus, et comme j’ai déjà pu vous le montrer, accéder à des accès bancaires est chose facile pour le Service Veille ZATAZ, mais aussi et surtout, malheureusement, pour des pirates informatique.

Entre les ventes de fausses pages bancaires [phishing], des données bancaires et l’ensemble des informations clients, ou encore des propositions de virements, les choix de ce marketing de la malveillance sont très nombreux comme vous pouvez le voir, ci-dessus.

Nous avons parlé de ces étranges cas, sur M6, dans l’émission « Ca peut vous arrivder ».

Alors, faille pour la LCL ou réussite de phishing très pointus ? La question es posée. Ce qui reste étonnant, le fait que des transactions financières importantes, entre la France et un pays de l’EST par exemple, n’a pas sonner les alarmes 2.0 de la banque. D’un autre côté, les clients font ce qu’ils veulent de leur argent. Sauf qu’à première vue, les pirates aussi.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. Gendarme commandant réserviste Cyberdéfense Hauts-de-France. Ce blog est personnel. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.