Nous joindre par : 0890 170 001*
Crackas With Attitude

Deux membres du Crackas With Attitude arrêtés

Les pirates du Crackas With Attitude avaient fait parler d’eux en s’attaquant aux mails du patron de la CIA et du renseignement US. Deux pirates ont été arrêtés.

Andrew Otto Boggs, alias « INCURSIO » 22 ans, et Justin Gray Liverman, alias « D3F4ULT » 24 ans, originaires de Caroline du Nord, ont été arrêtés ce 8 septembre 2016. Ils sont accusés d’être membre du groupe Crackas With Attitude et d’avoir participé au piratage des ordinateurs et services mails de plusieurs hauts fonctionnaires du gouvernement américain, dont les patrons de la CIA et du renseignement US.

En février 2016, un adolescent britannique de 16 ans avait mis sur la piste les autorités sur les complices probables de ce vol de données orchestré par le groupe CWA. Comme vous le révélez ZATAZ à l’époque, les Crackas With Attitude avaient répondu à cette arrestation par un message provocateur « Arrêter deux membres ne signifie pas que nous allons arrêter le piratage […] Donnez-nous du temps, vous verrez.« 

Sept mois plus tard, les Crackas With Attitude n’ont rien diffusé et le FBI et les Services Secrets Américains clouaient le bec aux jeunes pirates. Comme le stipule le document du FBI et du Département de la justice que j’ai pu consulter, Boggs et Liverman auraient utilisé le social Engineering et le phishing pour arriver à leur fin. D’octobre 2015, avec le piratage des mails privés du directeur de la CIA John Brennan, à Février 2016, les Crackas With Attitude avait tapé dans les courriels de James Clapper, le Directeur du renseignement national des États-Unis d’Amérique.

Crackas With Attitude, des voleurs harceleurs

Les voleurs, toujours selon le document de la justice, ont visité les sites web des victimes en profitant des données volées. Ils auraient orchestré des appels téléphoniques pour harceler leurs victimes et les membres de leur famille. Au moins trois autres membres du CWA vivraient au Royaume-Uni et seraient dans le collimateur du ministère public. Bref, des adolescents qui ont voulu jouer au con. Ca risque de leur coûter cher ! Boggs et Liverman comparaitront devant le palais de justice fédéral d’Alexandrie, la semaine prochaine. C’est la juge Theresa Carroll Buchanan qui va s’occuper de leur cas. Mon petit doigt me fait dire que cela risque d’être saignant pour leur matricule.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*