Nous joindre par : 0890 170 001*

Guerre numérique entre pro et anti Israël

[dropcap  color="#ce2121"]D[/dropcap]

epuis plusieurs années, des opérations anti Israël sont lancées par des internautes (AnonGh0st, MAS…) venus d’Afrique du Nord, mais aussi d’Asie ou encore de Turquie. L’idée des groupes de pirates derrières ces attaques, protester contre la politique d’Israël envers la Palestine. Dans ces cyber manifestations, de nombreux piratages de site web. Des « barbouillages » de pages Internet, des blocage de sites à coups de DDoS, mais aussi des vols de bases de données avec la diffusion publique des contenus. Il y a quelques jours, réponse du berger à la bergère. Un mystérieux groupe de pirates israéliens, du nom d’Israeli Elite Force, a décidé de taper un grand coup dans la fourmilière des Anonymous qui se sont attaqués à des centaines de sites israéliens, dont des espaces militaires, la poste locale ou encore des ministères.

Après l’attaque de masse du 7 avril, qui avait pour mission « d’effacer l’Etat hébreu du cyberespace », l’IEF a tracé les IP des pirates cachés derrière certaines attaques. 16 ordinateurs de présumés pirates ont été infiltrés et les identités des présumés pirates diffusés. Les hacktivistes israéliens auraient ensuite communiqué aux participants de l’OpIsrael un avertissement « La prochaine fois, ne participe pas à OpIsrael. Nous connaissons ton identité. Nous savons où tu te trouves. Vive Israël ! ». Pour parfaire la « punition », des documents ont été diffusés sur la toile avec des détails des participants accusés : noms, pays d’origine, pseudonymes, mots de passe et sites web utilisaient. La plupart des internautes dénoncés par IEF viennent de Malaisie et d’Indonésie. Plusieurs autres seraient originaires du Portugal, du Royaume-Uni, d’Italie, de Suisse, de Finlande, d’Algérie et d’Arabie Saoudite. Certains ont été filmés.

L’IEF a été créée l’année dernière, après la première opération numérique lancée contre les infrastructures informatiques d’Israël. Ils vont créer l’opération OpIslam, en réponse à OpIsrael, le 26 juillet 2013. Le 8 avril, ils vont diffuser plus de 3.600 comptes mails appartenant à des utilisateurs du Moyen Orient ou encore attaquer le Ministère de la Santé de Palestine, le Political Studies et Research Institute d’Iran et le Daily Pakistan.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*