Le volume des fuites de données en Russie augmente

Russie : alors que les pirates étaient, avant 2022, des employés malveillants, depuis février 2022, les hackers se sont rués sur les entreprises Russes.

L’entrée en guerre de la Russie à l’encontre de son voisin Ukrainien a attiré les foudres de centaines de pirates de part le monde. Bilan, les hacktivistes se sont jetés sur les entreprises numériques de la Fédération de Russie.

Alors que les pirates étaient, avant 2022, des employés malveillants, depuis février 2022, il en va tout autrement. Six millions de fuite en 2021. 61 millions entre janvier et fin juin 2022.

Parmi les exemples repérés par le Service Veille ZATAZ, une archive de plus de 100 piratages d’entreprises locales, diffusée gratuitement, il y a quelques heures. La plupart de ces fuites remontent à 2022.

Les pirates affichent diverses motivations : politique, économique, troll, etc. Il est aussi possible que le FSB, l’ex-KGB, soit derrière certaines mises en ligne histoire de voir qui va faire quoi avec les données exfiltrées.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. Gendarme commandant réserviste Cyberdéfense Hauts-de-France. Ce blog est personnel. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.