Nous joindre par : 0890 170 001*

Mémoire : Un pirate arrêté après avoir appris par cœur plus de 1 000 numéros de CB

Le piratage informatique prend des centaines de formes. Un japonais vient de remettre au goût du jour le piratage de CB en utilisant… sa mémoire.

Mémoire de Ninja ! Yusuke Taniguchi, un japonais de 34 ans, vient d’être appréhendé par la police nippone après avoir exploité plusieurs centaines de données bancaires qu’il avait piraté.

Ici, pas de phishing, de logiciel espion. Yusuke a utilisé sa mémoire. Il a retenu, après les avoir lu, plus de 1 300 chiffres inscrits sur les cartes bancaires.

Alors que la plupart des gens ont du mal à se souvenir de leurs informations personnelles de carte de crédit , la police de Tokyo a déclaré que Taniguchi avait utilisé sa mémoire eidétique, ou « photographique », pour conserver les informations des cartes de crédit (16 chiffres, date d’expiration et le CVV).

Ninja memory !

Une technique de ‘mémoire’ que j’avais croisé, il y a plus de 20 ans à la Gare du Nord. J’avais rencontré des « pirates » qui interceptaient les données (codes de cartes téléphoniques de France Télécom) tapées sur les claviers des cabines téléphoniques. Ils les retenaient avant de les revendre. Les codes permettaient de téléphoner sur le dos et la facture d’une entreprise utilisatrice de ce genre de carte.

Le « Brain » japonais était caissier dans une boutique. Après l’interception, il notait les codes dans un cahier.

Piégé après avoir exploité les informations bancaires dans des achats en ligne ! Deux sacs pour une valeur de 2 500€. Des accessoires qu’il s’est fait livrer… chez lui ! (source :news.tv-asahi.co.jp)

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*