0899379170 code service 92829 *
Le phishing

Un site gouvernemental utilisé pour un phishing

Les phishings, les hameçonnages de données, sont devenus monnaie courante sur le web. Le dernier en date visant l’Assurance Maladie est passé par un site gouvernemental pour espérer piéger les internautes.

Il faut le répéter sans cesse, le phishing fait encore beaucoup de dégâts dans les rangs des internautes. Les escrocs utilisent 1001 malveillances pour atteindre leur but : voler un maximum d’informations privées et sensibles pour s’en servir.

Dans un phishing, baptisé aussi hameçonnage / filoutage, le pirate espère voler les données concernant votre identité (risque d’usurpation), vos informations bancaires (accéder à votre compte en banque), vos mots de passe (accès à vos mails, sites web…). Il peut aussi, via son phishing, intercepter les données de votre ordinateur (navigateur, IP) et espérer tomber sur un OS/Navigateur/Outil non mis à jour et injecter un code malveillant.

Un couteau Suisse malveillant a autant de lames que le pirate a de l’imagination

Dernier cas en date que j’ai pu vous révéler sur Twitter, au moment de l’attaque, l’hameçonnage visant l’Assurance Maladie. L’escroc a caché son piège sur un site du gouvernement du Bangladesh, profitant de l’espace de stockage pour mettre en place son piège. Il se faisait envoyer les informations automatiquement par courriel, sur un compte gMail. L’ensemble étant automatisé. L’individu n’ayant plus qu’à collecter les informations reçues dans sa boite de courriers électroniques.

Que faire face à ce genre d’attaque ?

Du côté des webmasteurs, mettre à jour son site, ses applications, son serveur. Cela évitera de voir débarquer dans vos entrailles numériques un dossier malveillant, et son contenu tout aussi piégé. Ne pas le faire c’est vous assurer de vous retrouver dans la liste noire de Google, comme site dangereux ; de voir les navigateurs des internautes passer au rouge en cas de visite de votre espace ou de voir votre portail numérique fermé par votre hébergeur.

Pour les internautes, une bonne hygiène numérique vous protège d’un phishing. Comment ? Simple ! Jamais l’Assurance Maladie, les Impôts, votre FAI ou votre banque vous réclameront vos données bancaires par mail ; même si cela n’est pas un gage de sécurité, le https doit vous faire tendre l’oreille. Est-il présent ? L’url est-il fiable ? Pour cela, regardez bien si le nom de l’entité apparaît dans la barre de navigation. Vérifiez, bien évidement l’adresse web proposée dans le courriel.

Dans un courriel, passez votre souris, sans cliquer, sur le lien proposé. Si ce dernier apparaît différent en bas de votre outil de réception de courriers électroniques, phishing !

Dernier point, au moindre doute passez votre chemin ou demandez de l’aide. Il vaut mieux poser 100 fois la même question qu’être piégé par un escroc.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ - Journaliste - Spécialiste des sujets liés à la Cyber Sécurité depuis plus de 20 ans. Premier article en 1989 dans le mensuel "Amstar & CPC". Fondateur de ZATAZ, ZATAZWEB.tv & datasecuritybreach.fr. Officie/a officié dans de nombreux journaux et magazines (Europe 2, 01net, La Voix du Nord, Tilt, Entrevue, l'Echo des Savanes, Le Canard Enchaîné, France 3, ...). Auteurs et coauteurs de 6 livres dont "Pirates & hackers sur Internet" (Ed. Desmart) ; "Hacker, le 5ème pouvoir" (Ed. Maxima). Intervenant pour la Licence professionnelle Collaborateur pour la Défense et l'Anti-Intrusion des Systèmes Informatiques (CDAISI) de l'Université de Valenciennes ; pour l'Ecole Européenne de Guerre Economique de Versailles. Réserviste Cyber Défense.

Laisser un commentaire

*