Nous joindre par : 0890 170 001*

Apple vs FBI : un épilogue illusoire face au All Wrist Act

All Wrist Act : Suite et fin de la bataille entre Apple et le FBI dans l’affaire San Bernadino, le débat sur le chiffrement des données n’est néanmoins pas clos.

Le FBI a levé l’injonction faite à Apple d’apporter « une assistance technique raisonnable » aux autorités fédérales. Il a en effet annoncé être parvenu à accéder au contenu chiffré de l’iPhone d’un des auteurs présumés de la fusillade de San Bernadino, sans l’appui de la multinationale américaine. Les circonstances autour de la découverte d’une méthode de déchiffrement restent encore floues. Certains prétendent qu’un hacker aurait contacté le FBI, d’autres que ce dernier aurait directement mis la start-up israélienne Cellebrite sur le coup. L’histoire ne dit pas ce que contenait ce fameux téléphone !

Si cette annonce sonne comme une trêve entre les groupes de la Silicon Valley et le gouvernement américain, le bras de fer continue. En effet, Apple et maintenant WhatsApp sont impliquées dans d’autres affaires similaires. Le gouvernement brandit le All Wrist Act à l’application duquel fait grief le droit au respect de la vie privée, défendu par ces sociétés. En réalité, face à un dispositif législatif inadapté au chiffrement des données, il utilise la voie judiciaire pour provoquer in fine une prise de position du Congrès.

Le FBI, dans son communiqué de presse diffusé ce 28 mars 2016, indique « continuer à explorer toutes les pistes, et de chercher le processus juridique approprié« . L’agence termine par « Les victimes de San Bernardino méritent rien de moins« . (avec Maitre Antoine Chéron)

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

  1. Pingback: ZATAZ Quand le pipo du FBI fait grimper les cours de la bourse de Sun Corp - ZATAZ

Laisser un commentaire

*