Arrêté par la police grâce à Google Street View

Un membre de la mafia italienne arrêté aprés avoir été repéré via « Street View ». Un avion furtif flashé par « Google Maps », et l’assaut du Capitole Américain suivi au centimètre près par le FBI. Google Maps est très efficace !

La force de l’Internet, des réseaux sociaux, des outils numériques, et cette capacité à emmagasiner des tonnes et des tonnes d’informations sans même que nous le sachions. Que vous soyez geek ou utilisateur occasionnel, ordinateur, smartphone, caméra, voiture… bref les objets connectés qui font nos vies d’aujourd’hui, aspirent le moindre bit d’information. Si à cela vous couplez les recherches voulues comme les moteurs de recherche, les bases marketing, les réseaux sociaux … nous voilà avec définitivement nos vies, numérique ou non, totalement hors de contrôle.

Avion furtif, mafia et compagnie

Voici quelques exemples, très concrets, de fuites d’informations uniquement avec Google Map. Le géant américain, mais il n’est pas le seul, Microsoft propose aussi son outil de cartographie, photographie toute la planète, au centimètre près, au point d’avoir réussi, il y a quelques semaines, à flasher en plein vol un avion furtif de l’armée américaine.

Autre cas, janvier 2021, le Capitole Américain était pris d’assaut par les sbires de l’extrême droite pro-Trump. Le jugements des assaillants (plus de 700 arrêtés) ont permis de découvrir comment le FBI avait pu suivre, centimètre par centimètre, les assaillants dans le bâtiment historique et politique américain, et ainsi remonter à certains participants.

Un exemple des données de localisation fournies par Google d’un présumé émeutier du Capitole.

Dernier cas, celui que j’ai pu vous expliquer dans le journal télévisé de M6 concernant ce mafieux italien, réfugié en Espagne. Depuis 20 ans, caché derrière l’identité d’un petit commerçant local (pizzeria, primeur). Après sa fuite d’Italie, il n’avait plus jamais téléphoné à ses proches pour ne pas être retrouvé.

Sauf que Google Map est passé par là, et plus précisément l’une des voitures Street Map du géant américain. Pas de chance pour le mafieux, au moment du passage de la voiture, il était dehors, avec sa camionnette, en train de parler avec un riverain. Les autorités avaient eu vent de sa présence dans la ville, via une enquête classique. Il faut dire aussi que le pizzaiolo avait menacé, quelques semaines auparavant, de tuer un élu qui venait de faire fermer sa pizzeria ! Google Street View et les réseaux sociaux ont fait le reste !

A noter que Google, Microsoft, … ne fournissent pas d’informations directement, les visages sont floutés, les plaques d’immatriculations caviardées. Mais ces informations sont dans les serveurs des géants du web. Un mandat de justice plus tard et la confirmation de la cible convoitée, la perquisition traditionnelle pouvait être orchestrée.

Outil OSINT

Pour finir, voici Map « Channels map« , un outil que ZATAZ utilise depuis des années dans certaines recherches. Il y a de forte chance que les autorités, tout comme les malveillants chevronnés, utilisent cet excellent logiciel web. Vous entrez les coordonnées de l’emplacement de votre choix, et l’écran affichera à la fois la carte satellite, la carte de base Google et le « plan » Street View le plus proche de l’emplacement que vous venez de sélectionner.

Très intéressant aussi, Route Maps. Il permet de créer des cartes avec un itinéraire spécifique (Mon exemple ci-dessus). S’affichera alors les points de votre itinéraire, la vue satellite et Street View, le tout animé.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. Gendarme commandant réserviste Cyberdéfense Hauts-de-France. Ce blog est personnel. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

  1. Pingback: ZATAZ » Affaire Jubillar : Google fournit à la Justice Français des données GPS

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.