Nous joindre par : 0890 797 132*

Google n’active pas le chiffrement par défaut dans Allo

Le géant de l’Internet Google ne proposera pas le chiffrement par défaut, de bout en bout, dans sa nouvelle application ALLO. Une modification dangereuse selon Edward Snowden.

chiffrement par défautChiffrement par défaut – L’information peut paraitre anodine, mais elle mérite de s’y pencher sérieusement. Le géant de l’Internet Google ne proposera pas, automatiquement, le chiffrement de bout en bout par défaut dans son application messagerie ALLO. Une modification dangereuse selon Edward Snowden. L’application, disponible sur iOS et Android se prononce “Aloe”. Il s’agit d’une messagerie qui se rajoute aux outils de Google tels que Hangouts, Google Map…

Seulement, comme le précise Edward Snowden (l’ancien analyste de la NSA qui a fait fuiter des milliers d’informations sur les grandes oreilles américaines et britanniques, NDR) le fait de proposer cette application sans chiffrement par défaut est dangereux. Dangereux car les informations qui transiteront par ALLO pourront être interceptées dans certaines conditions, comme un wi-fi ouvert aux 4 vents.

Ensuite parce que les internautes ne lisant pas les modes d’emploi, ne regardent pas ou peu les paramètres des logiciels qu’ils utilisent. “La décision de Google de désactiver le chiffrement de bout en bout par défaut dans sa nouvelle messagerie Allo est dangereuse, et rend l’application dangereuse. A éviter pour le moment” souligne sur Twitter Edward Snowden.

Dans les fonctions de ALLO, des réponses dites intelligentes. La messagerie analysera et suggéra, par exemple, des réponses aux messages reçus.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM Journaliste (damienbancal.fr) Spécialiste des sujets cybercriminalité / cybersécurité. Officie/a officié dans de nombreux journaux et magazines (Europe 2, 01net, Micro Hebdo, La Voix du Nord, Tilt, Entrevue, l’Écho des Savanes, Le Canard Enchaîné, France 3, Nord'way, Programmez ...). Premier article en 1989 dans le mensuel "Amstar & CPC". Auteurs/coauteurs de 8 livres : "Pirates & hackers sur Internet" (Ed. Desmaret) ; "Hacker, le 5ème pouvoir" (Ed. Maxima) ; Ethical Hacking (Ed. ENI) ; "Tout pour maîtriser votre PC et Internet" (Ed. Que Choisir) ... Intervenant pour la Licence professionnelle Collaborateur pour la Défense et l'Anti-Intrusion des Systèmes Informatiques (CDAISI) IUT de Maubeuge ; Master Cyberdéfense Université de Valenciennes ; Ecole Européenne de Guerre Économique Versailles. Commandant Réserviste Cyberdéfense Gendarmerie Nationale (RCC).

Articles connexes

  1. bunam Reply

    l’IA ne pourra rien faire s’il y avait un chiffrement de bout en bout, sauf si celle-ci est installée sur le téléphone…
    L’IA de Google est dans son cloud.

    Apple va essayer de faire travailler les téléphones des utilisateurs, donc d’avoir une IA locale, plutôt que dans le cloud afin d’éviter ce genre de problème. On verra s’il y arrive !!

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.