Nous joindre par : 0890 170 001*

Délit d’initié 2.0 dans le black market

Délit d’initié 2.0 ! Dans le black market, il est possible de trouver des armes, de la drogue, des faux billets, des documents administratifs falsifiés. Il est aussi possible de croiser des propositions commerciales étonnantes à l’encontre des entreprises ou des sportifs professionnels.

Délit d’initié 2.0 ! Pour les nombreux fidèles de ZATAZ, les dangers du black market n’ont plus aucuns secrets pour eux. Seulement, à chaque nouvelle découverte, on se pose toujours la question à savoir jusqu’où les pirates sont capables d’aller. Dernière découverte en date du Service Veille ZATAZ [Abonnez-Vous :)], deux espaces du black market dédiés aux délits d’initiés et aux sportifs/clubs sportifs professionnels.

Dans le premier cas, un forum discret, chiffré, caché dans les méandres du darknet. Il faut passer par TOR, être coopté, … ou trouver un autre moyen pour y accéder. Ce forum, quelques trois cents membres, propose de lui revendre « des informations non publiques sur une société (…) et être disposé à les partager avec les autres membres.« . La boutique offre des primes selon la société visée, l’information en vente …

Un espace accessible uniquement via Tor.

Délits d’initiés 2.0

Les messages des membres sont intéressants à suivre. Par exemple ce Monsieur X / Madame Y : « Je suis une personne ayant accès à des informations non publiques sur une société américaine et je souhaite vendre mes renseignements de manière discrète pour un maximum de 25 000 dollars par information. » Au moins, pas de fioriture !

Les – récompenses – varient donc selon les sujets, les cibles, les informations.

L’espace propose plusieurs « primes » : Une annonce majeure (par exemple, informations sur le rachat d’une entreprise) provoquant une importante variation positive/négative du cours de l’action d’au moins 15% est payée entre 10 000 $ et 25 000 $.

Une annonce moyenne (par exemple, succès ou échec significatif de l’entreprise) provoquant une variation positive/négative du cours de l’action d’au moins 7% est facturée 5 000 $ à 10 000 $.

Une annonce mineure (résultats 10-Q, par exemple) avec une variation positive/négative du cours de l’action d’au moins 4% recevra 2 500 $ à 5 000 $.

NASDAQ, NYSE, AMEX

Bien évidement, les pirates en col blanc ne cherchent pas les informations concernant la baraque à frites du quartier mais toute société cotée au NASDAQ, au NYSE et à l’AMEX. Sur le marché des options actives.

J’ai tenté de vendre des informations sur ma friterie locale, mais sans grand résultat : « Nous utilisons Monero (XMR) pour toutes les transactions afin de garantir leur anonymat et leur sécurité. » termine mon interlocuteur.

Il n’oublie pas une petite menace : « La plupart des candidats sont exclus à cause d’information trompeuse ou de publications incomplètes … »

Dommage, une OPA sur les fricadelles aurait pu être sympathique !

En 2015, cinq personnes étaient arrêtées aux États-Unis pour s’être fait une spécialité boursière pas comme les autres. Ils pirataient des agences de presse afin de mettre la main sur des communiqués de presse non encore publiés. Des informations sensibles qui permettaient de jouer avec les actions des entreprises présentes dans les documents dérobés.

Informations sur les sportifs et clubs de hauts niveaux

Pendant que les vêtements et autres objets utilisés par les clubs et sportifs de hauts niveaux s’équipent de plus en plus de capteurs en tout genre pour, parait-il, l’évolution du sport et des sportifs, les chiffres qui peuvent en ressortir intéressent surtout les bookmarkers.

J’ai découvert un blackmarket qui achète et revend des informations sur les clubs, les courses hippiques, les sportifs afin de permettre de gagner lors de paris. Ils affirment avoir des informations de première main. Les acheteurs semblent acquiescer. Des informations privilégiées coûtent 225$. Des tarifs pouvant grimper à 1 500$.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*