0899379170 code service 92829 *

Miliboo victime d’une fraude au président

Le boutique Internet Miliboo, victime d’une fraude, annonce sa prochaine entrée en bourse. L’entreprise a été victime d’une fraude au président lors de l’été 2015.

La Fraude au président, une plaie qui touche petites, moyennes et grandes entreprises. Attention, les particuliers et les associations ne sont pas épargnées par ce type d’attaque. Comme nous vous l’expliquons ici, la fraude au président permet à des escrocs de se faire passer pour un dirigeant d’entreprise et réussir à se faire verser de l’argent par un service comptabilité, un secrétariat ayant la “signature” bancaire. Des escrocs qui agissent, en grande majorité, à partir d’Israël. Certains de ces voleurs sont aussi derrière des sites de trading numériques, les fumeuses Options Binaires.

Victime d’une fraude

La boutique Miliboo, qui a annoncé il y a quelques jours son intention de rentrer en bourse, indique dans son document qu’elle a été victime, lors de l’été 2015, d’un piratage et du vol de plus de 410 000 euros. Heureusement pour l’entreprise, l’argent a pu être bloqué dans l’une des banques rebond des escrocs. Une banque basée en Lettonie. “Au cours de l’été 2015 la Société a dû faire face à un piratage de son système informatique, un virement de 412 500 € a été initié à l’insu de la Société. Cependant grâce à la réaction rapide des équipes, les sommes ont pu être bloquées par le FUI (Fonds Unique Interministériel) dans une banque en Lettonie sur un compte séquestré par la justice.

miliboo ipo

La Société devrait, normalement, pouvoir récupérer l’argent volé dans un délai estimé de 12 à 24 mois (sic !). La justice lettone est en attente d’une décision de la justice française qui doit confirmer la fraude ayant visé le spécialiste du meuble. “Depuis de nouveaux processus ont été mis en place pour se prévenir de la survenance d’un tel événement, qui reposent essentiellement sur des doubles signatures électroniques (personnes habilitées en fonction des montants concernées) et confirmation sur le portable du Président directeur général (en fonction des montants), personnes habilitées pour les virements électroniques (en fonction des montants), et refus des demandes de virement réalisées sur support papier“.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM Journaliste (damienbancal.fr) Spécialiste des sujets cybercriminalité / cybersécurité. Officie/a officié dans de nombreux journaux et magazines (Europe 2, 01net, Micro Hebdo, La Voix du Nord, Tilt, Entrevue, l’Écho des Savanes, Le Canard Enchaîné, France 3, Nord'way, Programmez ...). Premier article en 1989 dans le mensuel "Amstar & CPC". Auteurs/coauteurs de 8 livres : "Pirates & hackers sur Internet" (Ed. Desmaret) ; "Hacker, le 5ème pouvoir" (Ed. Maxima) ; Ethical Hacking (Ed. ENI) ; "Tout pour maîtriser votre PC et Internet" (Ed. Que Choisir) ... Intervenant pour la Licence professionnelle Collaborateur pour la Défense et l'Anti-Intrusion des Systèmes Informatiques (CDAISI) IUT de Maubeuge ; Master Cyberdéfense Université de Valenciennes ; Ecole Européenne de Guerre Économique Versailles. Commandant Réserviste Cyberdéfense Gendarmerie Nationale (RCC).

Articles connexes

  1. Pingback: ZATAZ Dans la peau d'une fraude au président - ZATAZ

  2. klimpereiLapin Gris Reply

    pas exsangues de ce type d’attaq
    > exsangue est incorrect ici

Laisser un commentaire

*