0899379170 code service 92829 *

Attention aux fausses relances d’impayés de loyer

Vous venez de recevoir un courriel de votre bailleur, du propriétaire de l’appartement, du logement que vous occupez. Il vous annonce un changement de compte bancaire pour percevoir les loyers. Prudence, un ransomware ou une fraude au FOVI se cache peut-être derriére la missive. Attention aux fausses relances d’impayés de loyer !

Vendredi, 16 heures, un courriel arrive dans votre boîte mail. Votre loyer aurait eu un problème de cheminement bancaire. D’après la missive, vous auriez utilisé l’ancienne RIB du propriétaire, de votre amodiataire. Bref, panique à bord, vous qui payez rubis sur ongle, en temps et en heure. Comme j’ai pu vous en alerter sur twitter, méfiance aussi aux fausses relances de paiement pour vos logiciels, hébergements de site web…

Bref, prudence ! Prenez 5 minutes pour appeler le propriétaire avant d’ouvrir le fichier joint dans le courriel. Pourquoi ? D’abord vous parlez à un humain, ensuite, se cache peut-être dans la missive un ransomware ou une fraude au virement bancaire. C’est le flash économique de la Direction Générale de la Sécurité Intérieur qui s’en fait l’écho en cette fin mars.

Attention aux fausses relances d’impayés de loyer

La fraude dite « au loyer », autre variante de la fraude au président, consiste à usurper l’identité du bailleur qui loue les locaux de l’entreprise ciblée. L’objectif est de communiquer au service comptable ou financier de l’entreprise un changement de références bancaires sur lesquelles les virements devront désormais être effectués. La fraude peut également s’effectuer par téléphone, courriel ou fax. “Au cours de l’année 2015, indique le Flash 22 de la DGSI, un nombre croissant de ces escroqueries a été constaté.Parmi les exemples proposés par les services de renseignements intérieurs français, l’histoire de ce service comptable d’un hôtel qui a reçu un appel téléphonique d’une personne se présentant comme le gérant d’un établissement prestataire habituel de l’hôtel. L’interlocuteur souhaitait que soit effectuer un changement de coordonnées bancaires pour les paiements à venir. “La prise en compte de cette modification, sans contrôle préalable du service comptable, a permis de procéder au virement de plus de 27 000 euros sur un compte domicilié en métropole.” L’escroquerie n’a été découverte que trois mois plus tard, à la suite d’une relance, pour services impayés, de la société prestataire légitime.

Les trois temps de l’escroquerie au loyer

L’escroc vous contacte en se faisant passer pour votre bailleur, votre propriétaire. Il vous communique un mandat SEPA, et réclame votre RIB. Si vous répondez positivement à sa démarche malveillante, le voleur va changer le bénéficiaire du virement de votre loyer. Cela se fait en quelques minutes (d’ou son intéret à vous contacter durant les vacances, le week-end…). Une fois cette modification effectuée, il va virer la somme de votre loyer sur un compte bancaire basé à l’étranger (Pays de l’EST, Chine…). Autant dire que vous n’allez pas apprécier ce double prélévement bancaire (votre vrai loyer et l’action du pirate). Bref, attention aux fausses relances d’impayés de loyer .

Que faire ?

Pour la DGSI, il est primordiale d’identifier et cartographier les personnes-clés en charge du risque financier dans l’entreprise afin de sécuriser les procédures de virements bancaires, en France où à l’international. Bref, la mise en place d’une chaîne de vérification et de validation fiable, désignation d’un interlocuteur habituel avec des coordonnées téléphoniques connues, etc… est une obligation au sein de toutes les entreprises, petites ou grandes.

Attention aux fausses relances d’impayés de loyer. D’autant plus que cette arnaque ne date pas d’hier. Je vous en parlais en 2014 et 2015. L’année derniére, plusieurs bailleurs sociaux avaient du alerter leurs locataires de ce type d’arnaque. Chez Habitat, à Toulouse ou encore chez Val Touraine Habitat et Union Sociale pour l’Habitat (SNCF Immobilier), un courrier avait été diffusé aux locataires et des affiches placardés dans les immeubles. Rappelez-vous qu’il ne faut JAMAIS transmettre la moindre données bancaires (RIB, CB) par courriel, téléphone ou courrier postal sans vous assurer de l’existence de votre interlocuteur. Ne JAMAIS tenir compte d’une nouvelle demande d’autorisation de prélèvement. Prevenez le plus rapidement votre bailleur.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM Journaliste (damienbancal.fr) Spécialiste des sujets cybercriminalité / cybersécurité. Officie/a officié dans de nombreux journaux et magazines (Europe 2, 01net, Micro Hebdo, La Voix du Nord, Tilt, Entrevue, l’Écho des Savanes, Le Canard Enchaîné, France 3, Nord'way, Programmez ...). Premier article en 1989 dans le mensuel "Amstar & CPC". Auteurs/coauteurs de 8 livres : "Pirates & hackers sur Internet" (Ed. Desmaret) ; "Hacker, le 5ème pouvoir" (Ed. Maxima) ; Ethical Hacking (Ed. ENI) ; "Tout pour maîtriser votre PC et Internet" (Ed. Que Choisir) ... Intervenant pour la Licence professionnelle Collaborateur pour la Défense et l'Anti-Intrusion des Systèmes Informatiques (CDAISI) IUT de Maubeuge ; Master Cyberdéfense Université de Valenciennes ; Ecole Européenne de Guerre Économique Versailles. Commandant Réserviste Cyberdéfense Gendarmerie Nationale (RCC).

Articles connexes

  1. sou Reply

    Il faut faire attention à tout de nos jours

Laisser un commentaire

*