Faut-il interdire Telegram ?

Le ministre allemand de la Justice, Marco Buschmann, a appelé à un effort à l’échelle de l’Union Européenne pour réglementer les contenus diffusés sur la messagerie sécurisée Telegram.

Le ministre fédéral allemand de la Justice, Marco Buschmann, a appelé à un effort à l’échelle de l’Union Européenne pour censurer efficacement les utilisateurs de Telegram ou interdire complètement l’application sur le territoire européen. Telegram est une application sécurisée, créée par deux frères informaticiens Russes, en 2013. Le siège de l’entreprise est basée à Dubaï.

Bien qu’il n’ait pas explicitement menacé d’interdiction globale, le politique a déclaré que sa proposition se traduirait par un blocage possible du logiciel sur le marché européen. « Lorsqu’il s’agissait d’affaire de terrorisme, il était possible de couper les canaux de communication de groupe terroristes » indique-t-il.

Marco Buschmann veut faire interdire les nombreux canaux proposant contrefaçons, faux papiers, données piratées, drogues … diffusés sur Telegram. Il veut aussi surfer sur l’obligation faite aux médias sociaux, dés février 2022, de signaler les contenus criminels ou dits « extrémistes » aux forces de l’ordre.

Les applications de messagerie sont exemptées de cette exigence. Telegram est considéré comme une application de messagerie. Bilan, le politique allemand souhaite que Telegram rentre dans la catégorie médias sociaux et non plus comme une application de messagerie.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. Gendarme commandant réserviste Cyberdéfense Hauts-de-France. Ce blog est personnel. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.