Nous joindre par : 0756ZATAZ0
attaques de DDoS

Il avait attaqué Sony, Xbox à coups de DDoS, il risque 10 ans de prison

Le pirate informatique Austin Thompson, auteur de plusieurs attaques de DDoS à l’encontre de Sony PlayStation Network, Xbox, Call of Duty, Steam ou encore Battle.net et Microsoft plaide coupable. Il risque 10 ans de prison.

Souvenez-vous, Noël 2013, une série d’attaques informatiques bloque les géants du jeu vidéo : Sony PlayStation Network, Xbox, EA Origin, Steam, Battle.net, Microsoft, League of Legends, UbiSoft … Un groupe de pirates informatiques explique alors vouloir faire taire ces milliardaires. Derrière ce groupe, un homme de l’Utah de 23 ans, Austin Thompson. Il vient de plaider coupable devant le tribunal fédéral de San Diego.

Des attaques lancées pour commercialiser des outils DDoS qu’ils proposaient via Twitter, dont Ion Cannon, aka Gaben Laser Beam (tiré du nom de Gabe Newell, le fondateur de l’éditeur de jeux vidéo Valve).

Clic… boom !

Selon un communiqué de presse publié par le ministère de la Justice US (DoJ), les attaques par DDoS menées par Thompson ont causé plus de 95 000 dollars de dommages aux victimes. Le pirate risque une amende de 250 000 $ et 10 ans de prison. Il connaîtra son sort définitif le 1er mars 2019.

L’auteur de ces attaques numériques membre des groupes Lizard Squad et PoddleCorp ? Deux entités malveillantes qui s’étaient attaquées à Blizzard, League of Legends, Pokemon Go, Grand Theft Auto … « Les attaques par déni de service coûtent des millions de dollars par an aux entreprises. déclare l’avocat américain Adam Braverman. Nous recherchons et à poursuivons en justice ceux qui perturbent les entreprises. Ils agissent souvent pour rien, juste pour l’ego.« 

Thomson a été traqué par le FBI et le Bureau des enquêtes spéciales de l’US Air Force.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.