Les autorités américains s’attaquent aux lessiveuses de crypto

Les autorités américaines ont imposé des sanctions à l’encontre de plusieurs sociétés spécialisées dans la crypto-monnaie, dont Tornado Cash.

Tornado Cash ne vous dit certainement rien. Ce portail, créé en 2019, est spécialisé dans la cryptomonnaie. Il vient d’être épinglé par l’Office of Foreign Assets Control (OFAC), une division du département américain du Trésor. L’OFAC vient d’imposer des sanctions à Tornado Cash accusé d’avoir permis le blanchiment de 7 milliards de dollars en cryptomonnaie.

L’Oncle Sam affirme que plus de 7 milliards de dollars ont été blanchis via Tornado Cash, et que ses dirigeants n’ont pas pu ou pas voulu mettre en place « des contrôles efficaces conçus pour empêcher régulièrement le blanchiment d’argent« .

Par exemple, il est rapporté que des pirates nord-coréens du groupe Lazarus ont activement utilisé cette lessiveuse pour leurs opérations. Ainsi, des fonds volés par des pirates à la suite du piratage d’Harmony (environ 96 millions de dollars) sont passés par Tornado Cash, des fonds reçus à la suite de la compromission de la blockchain Ronin, qui est étroitement liée au jeu NFT populaire InfinityAxie récente compromission du pont de crypto-monnaie Nomad.

En outre, Tornado aurait été utilisé par d’autres criminels pour rendre difficile la traçabilité des fonds volés. Y compris : après le piratage de la plateforme de blockchain musicale Audius, de la plateforme Beanstalk DeFi, de l’échange décentralisé Uniswap et de l’escroquerie à la sortie d’Arbix Finance.

Tous les biens et intérêts immobiliers de Tornado Cash (situés aux États-Unis ou détenus ou contrôlés par des personnes des États-Unis) ont été bloqués. Les citoyens américains ne peuvent plus faire affaire avec Tornado Cash sans autorisation spéciale de l’OFAC.

Ransomware et compagnie

Plus petit, mais pas moins montré du doigt, le « pont » de crypto-monnaie RenBridge. La société Elliptic indique que depuis 2020, RenBridge est utilisé par des pirates informatiques afin de blanchir l’argent volé. À ce jour, au moins 540 millions de dollars américains sont passés par RenBridge.

Parmi les victimes, 33,8 millions de dollars ont été blanchis, volés en 2021 à la bourse japonaise Liquid. Environ 153 millions de dollars liés aux opérations de divers programmes de rançongiciels auraient transité par RenBridge. Début août, le portail Nomad a perdu près de 200 millions de dollars en raison d’un bogue.

Les analystes d’Elliptic écrivent que quelques heures seulement après avoir exploité la vulnérabilité, certains des voleurs ont envoyé les fonds volés pour un total de 2,4 millions de dollars via RenBridge.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. Gendarme commandant réserviste Cyberdéfense Hauts-de-France. Ce blog est personnel. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.