Open bar étrange pour un présumé fichier du FBI

Une liste présumée de surveillance de terroristes a été exposée sur un serveur mal configuré. Une liste qui aurait été constituée par le FBI, et hébergée au Bahreïn.

Le FBI aurait maintenu une liste de surveillance secrète de terroristes présumés administrée par le Terrorist Screening Center (TSC). Selon le chercheur en cybersécurité, Bob Diachenko, professionnel de la recherche via des clouds non sécurisés, cette liste a été exposée en raison d’une erreur de configuration. Bref, du classique ! D’autant que Bob, comme de nombreux pirates, utilisent des moteurs de recherche spécialisés dans ce type de « problème ». C’est donc d’autant plus inquiétant. Si Diachenko a alerté les autorités américaines, rien n’empêche de penser que les données ont pu être consultées par d’autres personnes.

Terrorist Screening Center

Le pire dans cette affaire, en plus du fait qu’il est fort probable que les personnes présentes dans cette liste ne soient pas toutes de potentiels terroristes, c’est le fait que cette mauvaise configuration n’a pas été corrigée rapidement. Il aura fallu trois semaines aux autorités américaines pour appuyer sur le bon bouton ! Cela prouve donc que les données appartenaient bien au Terrorist Screening Center. Mais alors pourquoi ces informations sensibles étaient-elles sauvegardées au Bahreïn, pays du golfe Persique !?

Le Terrorist Screening Center est une liste confidentielle de terroristes présumés. Les informations stockées (identités, numéro de passeport, pays …) sont partagées avec les départements d’État et de la Défense de l’Oncle Sam, des partenaires internationaux, le personnel de la TSA et les agents des douanes. Cette liste contenait plus de 1,9 million d’enregistrements.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. Gendarme commandant réserviste Cyberdéfense Hauts-de-France. Ce blog est personnel. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.