Nous joindre par : 0890 170 001*

Une attaque informatique contre le site Internet de l’ANSSI

Anonymous a lancé une attaque informatique à l’encontre de l’ANSSI. Le site de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information bloqué durant plusieurs dizaines de minutes par une attaque DDoS.

Depuis quelques jours, un groupe d’internautes signant sous le pseudonyme d’Anonymous a lancé une opération numérique baptisée OP PS [Opération Parti Socialiste]. Comme l’expliquent les cyber manifestants, leurs blocages effectués via des DDoS, des Dénis Distribués de Service, est une méthode pour se plaindre des actions du gouvernement Français concernant la Loi sur le Renseignement et les dispositions de cybersurveillance décidée à cette occasion.

Après avoir attaqué le site Internet du Parti Socialiste (une plainte a été déposée, NDR), Anonymous Army France s’est attaqué à plusieurs autres sites web étatiques dont le Sénat et l’Assemblée Nationale.

Ce jeudi 4 février 2016, vers 22h30, un message sur Twitter m’a informé d’une nouvelle attaque informatique de type DDoS contre l’ANSSI, l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information. Comme l’indique les pirates, un blocage orchestré à l’occasion de l’opération PS. Ce DDoS massif a empêché le moindre contact sortant/entrant avec l’entité gouvernementale en charge de la sécurité informatique des infrastructures vitales Françaises.

Mise à jour : le site de l’ANSSI est revenu en ligne peu après minuit.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

  1. Jean Bon Reply

    > Ce DDoS massif a empêché le moindre contact sortant/entrant avec
    > l’entité gouvernementale en charge de la sécurité informatique des
    > infrastructures vitales Françaises.

    Lol.

    Obligatory XKCD. https://xkcd.com/932/

  2. dafck Reply

    > Ce DDoS massif a empêché le moindre contact sortant/entrant avec
    > l’entité gouvernementale en charge de la sécurité informatique des
    > infrastructures vitales Françaises.
    Source ?!

    • Damien Bancal Reply

      Bonjour,
      Un DDoS bloque un serveur, donc son accès.
      En ce qui concerne la source, il suffit de lire l’article, le « pirate » a annoncé son blocage sur Twitter.

Laisser un commentaire

*