Avaddon ferme son site et ses espaces de contacts

Les pirates du groupe Avaddon, comme j’ai pu vous le démontrer plusieurs fois, faisaient parti des pirates les plus actifs, ces dernières semaines, dans le monde du ransomware. Ils viennent de baisser le pavillon noir !

Arrestations ? Changement de crèmerie, de noms et de méthodes ? Le pirate et ses complices cachés derrière le ransomware Avaddon vient de fermer ses portes.

Plus de site privé, plus de blog public et plus de pages dédiées au paiement de rançon.

Une méthode étonnante, d’autant plus qu’ils auraient envoyé au magazine américain Bleeping Computer 2 934 clés afin de déchiffrer des fichiers pris en otage.

Changement de nom et de méthode ? Pirate pris la main dans le sac et, afin d’aider les autorités, a fourni les clés ? Les autorités ont-ils arrêtés le chef de cette bande de terroristes du numérique qui affichait plus de 200 victimes sur son blog ? Tout est possible ! Arrestations ? souvenez vous d’Egregor, Netwalker. Fermeture dans explication, Maze a été le premier à le faire, voilà un an. Fournir les clés et dire « pardon » ? V-Loker et Shade s’excusent, main sur le cœur !

Pour le moment, aucunes autres informations claires et précises. Même la page du pirate, accessible sur un espace de discussion Russe, a disparu.

Fait intéressant, quelques heures avant la disparition d’Avaddon, l’éditeur Russe de solution de cybersécurité, EMSISOFT, éditait un logiciel permettant de déchiffrer les fichiers pris en otage par Avaddon. ZATAZ vous le propose en téléchargement à cette adresse*.

Pendant ce temps, réchauffement entre les USA et la Russie

La Russie est prête à extrader des cybercriminels vers les États-Unis si des accords bilatéraux appropriés sont conclus. Voilà une annonce qui doit faire frémir plus d’un pirate Russe, auteur de ransomwares ou non. Du moins si ces derniers ne sont pas en train d’agir de Dubaï, du Brésil ou encore des Philippines ! « La Russie est prête à extrader des cybercriminels vers les États-Unis si la réciproque est vraie. » souligne le président de la Russie, Vladimir Poutine sur la chaîne Russie 1. et si les États-Unis agissent de la même manière« .

La question de la cybersécurité devrait être abordée lors de la rencontre des présidents de la Russie et des États-Unis à Genève le 16 juin prochain.

Il a noté que de tels accords sont contenus dans les documents interétatiques pertinents, dans lesquels les parties assument certaines obligations. Vladimir Poutine a qualifié la question de la cybersécurité comme étant l’une des plus importantes aujourd’hui.

* zataz2021

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. Gendarme commandant réserviste Cyberdéfense Hauts-de-France. Ce blog est personnel. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

  1. therenard Reply

    bonjour
    le lien et bien mais avec le mot de passe ces mieux ?

  2. therenard Reply

    oups
    pardon j’avais pas vue l’etoile

Répondre à therenard Annuler la réponse

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.