Nous joindre par : 0756ZATAZ0

L’auteur du ransomware V Locker s’excuse

Le logiciel rançonneur Locker chiffre et empêche les victimes d’accéder à leurs données. L’auteur s’excuse de la gêne occasionnée et annonce un déchiffrement total ce 2 juin.

Voilà qui est étrange. L’auteur du ransomware Locker s’excuse de la gêne occasionnée par son outil malveillant :  V Locker. Cet outil pirate, une fois en action dans un ordinateur, chiffre les données et empêche toutes consultations. Depuis le 25 mai, ce code malveillant affiche dans l’écran de sa victime un message clair et précis : « Warning any attempt to remove damage or even investigate the Locker software will lead to immediate destruction of your private key on our server!« .

Le ransomware c'est activé le 25 mai. L'auteur indique qu'il rendra les données chiffrées ce 2 juin 2015.

Le ransomware c’est activé le 25 mai. L’auteur indique qu’il rendra les données chiffrées ce 2 juin 2015.

Comme les autres logiciels de rançonnage, il faut payer pour espérer retrouver ses données. Sauf qu’ici, l’attaque ne se termine pas comme d’habitude. L’auteur, qui a signé un message sous le pseudonyme de Poka BrightMinds, explique qu’il est « désolé de ce qui vous est arrivé. Il n’a jamais été mon intention de le libérer« . Bilan, l’auteur diffuse sur le site cloud de téléchargement Mega un fichier que zataz.com a pu consulter. 130 Mo de données contenant des  clés publiques, privées, … permettant de libérer les documents chiffrés par Locker. Poka affirme que les données seront déchiffrées automatiquement à partir de ce 2 juin 2015. Son outil modifiait les données à partir d’un chiffrement AES-256 bits.

A noter que Data Security Breach vous propose un outil pour déchiffrer les données qui auraient été piégées.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.