Nous joindre par : 0899274448*

Black market : La Main noire [Black Hand] perd quatre doigts

La main noire, le plus important marché noir du web français (black market) stoppé par les autorités. Quatre suspects arrêtés dont le présumé principal administrateur.

Blackmarket – Après une infiltration du service des douanes Françaises, le plus important marché noir du web français (black market), La Main Noire, amputée de 4 de ses principaux membres, dont le probable administrateur, une Lilloise d’une vingtaine d’années.

Black Hand, un portail de vente de drogue, faux papiers, bases de données, … évoluait sur la toile depuis plusieurs années. Sa “force“, permettre aux acheteurs et vendeurs de biens illicites de faire un business juteux.

Je vous parlais, en janvier par exemple, de cette boutique du black market qui commercialise plus de 600.000 français sous forme de log. Pour 4 euros, nom, adresses, mail, comptes bancaires… étaient rendus accessibles en quelques clics de souris. “C’est la fin de l’une des plus importantes places de marché illégales du darkweb français” souligne le communiqué de presse du Ministère de l’Action et des Comptes publics.

Une intervention complexe, et pour cause. Pour accéder aux pages de “La Main Noire“, il fallait montrer patte blanche. S’inscrire, certes, mais surtout payer une certaine somme en bitcoin pour y rentrer. Il fallait aussi être “coopté”. Entendez par-là qu’un acheteur/vendeur déjà connu devait se porter garant.

Plus de 3 000 membres inscrits. Autant dire que depuis 2 ans, le business malveillant coulait à flot.

Argent liquide, cryptomonnaies et bases de données saisies

Les robinets semblent avoir été fermés après l’infiltration et l’intervention de la Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED). Une action qui s’est finalisée ce mardi 12 juin dans dans plusieurs villes de France. Quatre personnes arrêtées. Les présumés têtes de pont de La Main Noir, dont ce qui semble être le principal administrateur, une Lilloise d’une vingtaine d’années.

Les douaniers ont saisi 4 000 euros en liquide et 25 000€ en crypto monnaie. “Toutes les données présentes sur le serveur de la Main noire“. Maintenant, les logs, fichiers, … sont cours d’analyses. L’espace “La Main noire” passait par TOR pour fonctionner.

Vendredi soir, les quatre suspects sont sortis de garde à vue. Déferrés devant le parquet de Lille. Deux sont en prison aujourd’hui. Les deux autres sont sous contrôle judiciaire.

C’est dorénavant l’OCLCTIC (l’Office central de la lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication) qui se charge de la suite de l’enquête !

En 2015, je vous proposais l’interview d’un de ses “commerçants”. En 2016, je vous montrais comment se vendait 800 bases de données appartenant à des entreprises Françaises. Bref, un second coup porté au Black Market Français. Le premier, en ce moment à Miami, avec le jugement du dealer breton 2.0, OxyMonster.

Je vous invite à écouter la visite de deux black markets dans l’émission “La French Connexion“. Le podcast est ici.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM Journaliste (damienbancal.fr) Travaille sur les sujets cybercriminalité/cybersécurité depuis 1992 ; Officie/a officié pour Europe 2, 01net, Micro Hebdo, La Voix du Nord, Tilt, Entrevue, l’Écho des Savanes, Le Canard Enchaîné, France 3, Nord'way, Programmez ... Premier article en 1989 dans le mensuel "Amstar & CPC" ; Auteurs/coauteurs de 8 livres : "Pirates & hackers sur Internet" (Ed. Desmaret) ; "Hacker, le 5ème pouvoir" (Ed. Maxima) ; Ethical Hacking (Ed. ENI) ; "Tout pour maîtriser votre PC et Internet" (Ed. Que Choisir) ... Intervenant pour la Licence professionnelle Collaborateur pour la Défense et l'Anti-Intrusion des Systèmes Informatiques (CDAISI) IUT de Maubeuge ; Master Cyberdéfense Université de Valenciennes ; Commandant Réserviste Cyberdéfense Gendarmerie Nationale (RCC) ; Reserviste de l'Education Nationale ; Chroniqueur pour WEO TV et France Bleu Nord.

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.