Quand des pirates volent … des pirates

La guerre numérique entre forums de pirates Russes et Ukrainiens gagne du terrain. Les services secrets ukrainiens seraient à la manœuvre.

La guerre numérique entre la Russie et l’Ukraine ne cesse d’évoluer. Entre les « cyber armées« , les groupes de pirates mercenaires, les ransomwares ou encore les blackmarkets, le moins que l’on puisse dire, les hackers locaux ne se font aucun cadeau. Quelques exemples : Hydra (fermé par la police allemande), Versus (piraté), ASAP (piraté), Omicro (piraté).

Dernier cas en date, l’escroquerie mise en place par des pirates russes à l’encontre d’une cyber boutique malveillante tenue par des ukrainiens supposés.

Je vous expliquais, il y a peu, comment des blackmarkets se mettent sur le coin du nez à coup de DDoS et de piratages de bases de données. Parmi ces cyber boutiques, Rutor. Rutor peut se comparer à une immense galerie marchande. Des dizaines de boutiques tenues par des pirates.

A la suite du piratage de Rutor, les contenus exfiltrés auraient prouvé la mainmise du SBU, les services de renseignement Ukrainiens, sur cet espace de vente de produits illicites (faux papiers, drogues, armes, etc.). Bilan, les hacktivistes pro-russes, tel que Killnet, vont lancer des DDoS (blocages) du portail pirate.

Il y a quelques heures, les mêmes pirates russes s’amusaient d’un nouveau mauvais tour joué à l’équipe de Rutor. Les administrateurs du blackmarket ont payé Killnet pour que cessent les DDoS. Et devinez ce qu’a fait Killnet ? Un joli bras d’honneur.

« Ils nous ont payé 1 million de roubles pour que nous arrêtions l’attaque contre eux. Le SBU nous a payé 1 million de roubles pour un poste [dans l’espace de discussion de Killnet] qui devait avoir pour mission d’adoucir l’ambiance cyber guerre entre boutiques, et dissiper les doutes sur les liens avec le SBU et Rutor« .

Bilan, les pirates russes ont gardé l’argent et ont diffusé les transactions ! (exemple ci-dessus, ndr) « 50% de l’argent va aider les orphelinats de la Fédération de Russie.« 

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. Gendarme commandant réserviste Cyberdéfense Hauts-de-France. Ce blog est personnel. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.