Conti : 43e groupe opérateur de ransomware

Nouvelles diffusions de données volées à des entreprises impactées par une cyber attaque de type ransomware. Conti est le 43e groupe découvert dans le darknet. Parmi ses victimes, le groupe hôtelier Marriott ou encore Peugeot motocycles.

Nous connaissions les « papys » du ransomware, Maze et Sodinokibi. Deux groupes opérateurs de logiciels permettant de rançonner des entreprises après la prise d’otage de leurs machines et fichiers. Des « aînés » de la malveillance et des actes pirates perpétrés via l’aide de nombreux affiliés recrutés dans le black market.

Capture écran zataz.com

A ce petit jeu sont apparus des dizaines d’autres groupes xXx, Ragnar, Cl0p, Netwalker, … Le petit dernier en date, Conti. Les pirates cachés derrière ce « pseudo » viennent de rendre public plusieurs de leurs méfaits.

Vingt sept sociétés aux 22 août 2020 ont été impactées par ce ransomware (de la famille de Ryuk). Dans le lot, des Françaises, des canadiennes, des américaines, …

Pour le Canada on croise les centaines de données de Johnny Brown, entreprise dédiée aux écoles de danse du pays souhaitant une boutique en ligne ou encore du transporteur transitaire international et courtier en douane Axxess International.

Des fichiers internes, sans données personnelles, ont été diffusées. – Capture écran zataz.com

Pour les USA, plusieurs hôtels, dont le groupe hôtelier Marriott. A noter que des pirates affichent, pour le cas d’un autre établissement, un accès aux caméras de vidéo surveillance. Autre cible américaine, la Florida Chamber of Commerce, la chambre de commerce de la Floride.

Image diffusée par les pirates de Conti.

Pour la France, on y retrouve Peugeot motocycles.

Pour l’Espagne, le distributeur d’eau potable Aigües de Terrassa.

Et à chaque fois, des documents volés comme des factures, des informations clients, des données employés, …

Un des tableaux ZATAZ permettant de suivre l’activité de ce groupe pirate.

 

En mars 2020, le rançongiciel Ryuk avait été employé pour s’attaquer à un poste de police de Floride. Les fichiers du commissariat de la ville de Stuart se sont retrouvés chiffrés. Pas de copie de sauvegarde, pas de backup, … et les autorités ne paient pas la prise d’otage numérique. (ce qui est illégale dans certains Etats américains). Onze mois après cette cyber attaque, la police a du arrêter une enquête concernant six trafiquants de drogue présumés. Le logiciel de rançonnage avait chiffré des preuves concernant l’affaire. Les six hommes ne pouvaient plus être poursuivis !

Le Federal Bureau of Investigation (FBI) a affiché, lors de la conférence RSA 2020, l’argent récolté par les opérateurs de ransomware. Entre janvier 2013 et juillet 2019, l’agence fédérale parle de 140 millions de dollars. Le logiciel malveillant Ryuk serait le plus rentable, avec 61 millions de dollars volés entre février 2018 et octobre 2019.

61 millions de dollars pour 27 attaques référencés, 25 cyberattaques ont visé la Côte Est. Autant dire que le chiffre est malheureusement sous estimé.

Pour conclure, ZATAZ a la constater que le groupe Conti et le Maze » avaient en main plusieurs sociétés identiques. Au moins trois affichées sont affichées par les deux groupes de pirates dont Ventua Orthopedic.

Soit ce spécialiste santé américain s’est fait piéger plusieurs fois par des ransomwares différents, soit Conti fait parti du Cartel Maze.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. Gendarme commandant réserviste Cyberdéfense Hauts-de-France. Ce blog est personnel. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

  1. Pingback: ZATAZ » Le groupe Volkswagen touché par un ransomware… et une fuite de données

  2. Pingback: ZATAZ » Plus de 30 groupes de ransomwares en action

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.