escroquerie Détournement informatique escroquerie Internet

Paul Bocuse exploité dans une escroquerie Internet

Des pirates utilisent le grand chef cuisinier Paul Bocuse dans une escroquerie Internet liée au trading. Les escrocs ne savent pas que ce roi des fourneaux est décédé en 2018 !

Escroquerie Internet – Le problème avec la grande majorité des escrocs et pirates sur Internet est leur totale manque d’humanité. Je vous expliquais, il y a peu, comment certains opérateurs de ransomware diffusaient des informations personnelles, privées sur les employés des entreprises prises en otage par le biais d’un rançongiciel.

Nouvel exemple, aujourd’hui, avec une nouvelle vague d’arnaque au trading via Internet. Comme à chaque fois, les escrocs proposent de vous faire gagner de l’argent, de votre salon. En cette période de confinement en raison du corona virus, l’occasion est bonne pour viser des populations qui n’ont que l’Internet et la télévision pour s’informer.arnaque trading

Cette fois, l’arnaque démontre aussi que les escrocs ont une culture à la limite des pâquerettes (après tout, le Printemps est là, NDR). Pour convaincre les lecteurs de leur courriel malveillant, ils utilisent l’image et l’identité du grand chef cuisinier Paul Bocuse. Le courriel, qui se fait passer pour un article du journal Le Monde explique « Le dernier investissement de Paul Bocuse impressionne les experts Et terrorise les plus grandes banques ».

Mais il y a un léger, mais alors très léger détail. Paul Bocuse est décédé en 2018 !

Escroquerie Internet – Arnaque trading

Tout commence par un courriel. Cette fois, une image usurpant l’identité du journal Le Monde. L’objet du courriel « Le dernier investissement de Paul Bocuse impressionne les experts Et terrorise les plus grandes banques« .

Les courriels sont envoyés via une lettre de diffusion. Les escrocs diffusent leur message via mail.golinska.de. Hébergé en Russie depuis 2011. Intéressant, ils ont utilisé, entre autres, des bases de données piratées et diffusées depuis 2018 sur plusieurs espaces web. Nous avons reçu trois mails, sur trois adresses différentes. Des adresses de types « [email protected] » 🙂

En cliquant sur le lien proposé, à ne surtout pas faire, l’arnaque vous balade sur 3 adresses web différents avant de finir sur btc-outlet*com. Les deux premières url permettent aux pirates de contrer les antispam et autres logiciels de sécurité. Attention, l’une d’elle (a7llines*site), basée aussi en Russie, collecte des informations. Exemples de quelques données collectées.

fr/index.php?aff_sub=4023&xparam=URL pirate/fr/index.php&campaign=[numéro de la campagne pirate]&offer_id=[le numéro de pirate]&creative=[Une ID qui vous est propore]&device_family=Other&aff_sub4=&aff_sub5=&aff_sub2=[Le code d’affilié du pirate avec le site arnaqueur]&aff_sub3=&is_pc=1&entity=olav&goal_id=[Une identification]&country_code=[votre pays]&customer_id=[votre IP]&os_family=[Votre OS : Windows, …]&browser_family=[Votre Navigateur]&transaction_id=[Une autre identification] …

Ces identifications, en plus de la confirmation de votre existence et de la validité de votre identité et courriel, interdit, par exemple, l’accès à l’arnaque quand j’ai utilisé une IP Russe. En revanche, via une IP Allemande, nous voilà sur un site du quotidien Bild. Avec une IP Canadienne, nous voilà sur de faux CNN ou Radio Canada.

Escroquerie Internet

La finalité de l’arnaque est de vous inciter à vous inscrire sur un site de trading. Si le lien vous affiche topbitcoin*me, vous vous retrouver en fait sur the-bitcoin-circuit*net, qui vous dirige sur profitsecrets*co pour finir sur profit-trader*net.

Une constellation dédiée à l’arnaque connue sous le nom de BitcoinTrader. Un « portail » de trading qui se cache aussi sous les adresses making-my-cash*com ; awealthrevolution*com ; mymoneyresearch*com ; investing-review*com ; howtosurgeincash*com (une version Russe).

Parmi les autres arnaques orchestrées par ces pirates : plantes qui font maigrir ; produits pour blanchir les dents ; … Des adeptes de Pinterest et autres réseaux sociaux.

Ne répondez pas (le clic vous découvre aux yeux automatisés des pirates) ; ne participez pas (cette chaîne de Ponsie va vous faire perdre votre argent) ; ne remplissez aucun formulaire (vous allez être inscrit sur des dizaines de sites d’arnaques).

L’ensemble des personnalités médiatiques mondiales sont exploitées dans ce type de piège trading.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. Gendarme commandant réserviste Cyberdéfense Hauts-de-France. Ce blog est personnel. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.