Nous joindre par : 0890 170 001*

Piratage : Les pubs irlandais JD Wetherspoon ont la gueule de bois

La chaîne de pubs irlandais JD Wetherspoon avoue le passage d’un pirate informatique dans les données de 650.000 clients.

JD Wetherspoon, pour les amateurs de belles rousses, est une célèbre chaîne de pubs en Irlande et au Royaume-Uni. L’entreprise vient de confirmer dans un communiqué de presse laconique, une information de Zataz diffusée en septembre.

Des données clients avaient été volées à l’entreprise par des pirates informatique qui s’étaient vantés de leur action dans le black market. Le piratage aurait débuté en juin 2015. Une injection SQL plus tard et c’est 656.723 clients qui se sont retrouvés dans les mains de malveillants.

Le Financial Times indique que le fichier ponctionnait comporte noms, adresses mails, données de cartes bancaires et les dates de naissance des clients. Je peux indiquer que la base de données comporte TOUTES les informations que les clients ont pu fournir à l’entreprise.

Les pirates ont tenté de commercialiser les données. Un échantillon d’une centaine de clients sont proposées dans deux boutiques du black market. D’après JD Wetherspoon, seuls les quatre derniers chiffres des numéros de cartes ont été obtenues par les pirates.

Affligeant, le commentaire du patron de l’entreprise, John Hutson « Malheureusement, le hacking devient de plus en plus sophistiqué et répandu. Nous sommes résolus à y parer en ne ménageant pas nos efforts et en augmentant nos investissements dans la sécurité et nous ferons tout notre possible pour empêcher que cela se reproduise« . L’injection SQL visant cette entreprise était connue dans certains réseaux depuis … 2013.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.