Nous joindre par : 0756ZATAZ0

Agora, l’un des plus importants sites de Black market ferme

La boutique de Black market Agora vient d’avertir ses utilisateurs de reprendre leur argent. Un problème de sécurité annoncé. Les administrateurs ferment leur boutique.

La boutique Agora ne se trouve pas sur Internet. Ce spécialiste de la vente de drogues, de contrefaçons et autres « biens » illicites vient d’avertir ses utilisateurs (clients et vendeurs) qu’un problème de sécurité avait été découvert dans ses murs 2.0. Un détail loin d’être négligeable pour ce qui est considéré comme le plus important espace de vente de drogue du dark net.

La faille ? Plusieurs vulnérabilités qui permettent de jouer avec le protocole TOR et remonter les serveurs cachés via cette possibilité technique d’anonymisation. « Nous avons une solution pour pallier cette possibilité, indique l’administrateur d’Agora. Cela va nécessiter de grands changements dans nos logiciels qui, selon nous, doit permettre d’atténuer ces problèmes, mais malheureusement, cela prendra du temps à mettre en œuvre. »

Il semble aussi que des « attaques » ont visé Agora. Des infiltrations, via justement ces fameuses vulnérabilités « nous avons décidé de déplacer nos serveurs une fois de plus, mais cela ne constitue qu’une solution temporaire« .

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.