Nous joindre par : 0899274448*

Arrestations pour Lizard Squad

Un présumé pirate informatique, membre du groupe Lizard Squad, arrêté par la police britannique. Son identité connue depuis novembre !

Vous avez très certainement du entendre parler des Lizard Squad, des « pirates » informatiques ayant décidé de s’amuser pour Noël. Un groupe de « clic and hack » qui a réussi le 25 décembre à bloquer les services en ligne de Microsoft et Sony. Bilan, plus possible pour les joueurs de se connecter au Xbox Live et PSN de Sony. Des « pirates » qui avaient déjà fait parler d’eux en septembre et décembre 2014 en s’attaquant déjà à SONY et au XBOX Live, ainsi qu’à plusieurs éditeurs de jeux vidéo.

Il y a quelques heures, les amis du petit déjeuner britannique, et plus précisément les cyber policiers du SEROCU, ont arrêté un homme de 22 ans, présumé membre actif de cette « équipe » qui agit, comme elle le dit elle même, pour s’amuser.

Arrêté lundi à Twickenham (sud-ouest de Londres), le présumé « pirate » semble avoir avoué ce qui lui est reproché. Il sera jugé en mars prochain.

Là ou cela devient cocasse, le présumé pirate arrêté avait été interviewé, il y a 5 jours, par la chaîne Sky News… au sujet de Lizard Squad.

Difficile à arrêter ? ZATAZ.COM avait découvert, sur PastBin, les coordonnées du pirate : nom, adresse, pseudo. Il signait sous différents pseudonymes dont AnonymousHF ou encore Catzsec. Son ordinateur avait été infiltré, permettant au « corbeau » de diffuser vidéo et photos de ce Lizard Squad, ainsi que des membres de sa famille (avec certaines accusations très grave à l’encontre de son frère, ndlr zataz.com).

Le plus étonnant dans cette histoire est que ce pirate est né le … 21 décembre 1992 et que ses mots de passe ne dépassaient jamais 8 signes, dont certains « précieux » n’arboraient que des lettres en minuscules.

Deux autres internautes, s’étant revendiqués du groupe Lizard Squad, ont été arrêtés aux USA. Les deux présumés complices, connus sur la toile sous les pseudonymes de Ryan et Jordie ont été arrêtés par le FBI. L’un d’eux, ressortissant européen a été bloqué à l’aéroport de Dallas. Une importante somme d’argent a été retrouvée sur lui.

Pendant ce temps…

… chez Microsoft, les dents commencent à grincer. Le SDK officiel de la Xbox One a été diffusé par un internaute du nom de notHalt. Voilà qui pourrait inquiéter du côté de Redmond. Un SDK n’est rien d’autre que le cerveau, l’outil qui permet de faire fonctionner la console NextGen de Microsoft. L’auteur de la fuite en profite pour diffuser l’outil qui permet de faire fonctionner ce SDK. Un OS du nom de DevOS. Cet environnement permet de transformer la boite verte en environnement de développement (DevKit).

L’idée du hacker n’est pas de permettre le piratage de la console, mais d’offrir aux développeurs qui n’ont pas les moyens de passer les « épreuves » imposées par Microsoft de produire leurs propres jeux, outils, … Sauf que c’est oublier les pros de la puce, du modchip, qui se sont lancés dans les entrailles de la bête. De quoi sortir les premiers outils de piratage ?

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM Journaliste (damienbancal.fr) Travaille sur les sujets cybercriminalité/cybersécurité depuis 1992 ; Officie/a officié pour Europe 2, 01net, Micro Hebdo, La Voix du Nord, Tilt, Entrevue, l’Écho des Savanes, Le Canard Enchaîné, France 3, Nord'way, Programmez ... Premier article en 1989 dans le mensuel "Amstar & CPC" ; Auteurs/coauteurs de 8 livres : "Pirates & hackers sur Internet" (Ed. Desmaret) ; "Hacker, le 5ème pouvoir" (Ed. Maxima) ; Ethical Hacking (Ed. ENI) ; "Tout pour maîtriser votre PC et Internet" (Ed. Que Choisir) ... Intervenant pour la Licence professionnelle Collaborateur pour la Défense et l'Anti-Intrusion des Systèmes Informatiques (CDAISI) IUT de Maubeuge ; Master Cyberdéfense Université de Valenciennes ; Commandant Réserviste Cyberdéfense Gendarmerie Nationale (RCC) ; Reserviste de l'Education Nationale ; Chroniqueur pour WEO TV et France Bleu Nord.

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.