Nous joindre par : 0890 170 001*

Le Patch Tuesday de Microsoft annulé pour février

Le Patch Tuesday de Microsoft a définitivement été annulé pour février… vous l’aurez noté. C’est une première avec un report prévu au 14 mars pour une double ration de correctifs. Gardez à l’oeil vos correctifs pour Adobe.

Patch Tuesday – Microsoft était censé remplacer le système existant de publication de bulletins de type MS17-001 auxquels étaient habitués les utilisateurs par une nouvelle «source unique d’information sur les vulnérabilités de sécurité», baptisée Security Updates Guide. Cependant Microsoft a annoncé sur son blog que la publication du lot de correctifs de sécurité de février a été retardée en raison de la découverte à la dernière minute par Microsoft d’un problème susceptible d’impacter certains clients et que l’éditeur n’est pas parvenu à résoudre à temps pour respecter son agenda.

Ceci intervient dans la foulée de l’annonce indiquant que des patches individuels ne seront pas disponibles car ils sont tous regroupés dans la mise à jour cumulative mensuelle. Donc, en cas de problème avec le patch d’une vulnérabilité dans le noyau, aucun correctif ne pourra être diffusé pour les vulnérabilités liées ou d’autres vulnérabilités associées car tous les correctifs sont désormais regroupés.

Une vulnérabilité SMB Zero Day devait être corrigée mais la mise à jour de sécurité est différée au 14 mars.

Sur le front Adobe, trois mises à jour de sécurité ont été publiées, la plus importante étant Flash APSB17-04 pour une vulnérabilité qui touche Windows, Mac, Linux et ChromeOS. Si elle n’est pas corrigée, un attaquant peut prendre le contrôle total du système en hébergeant du contenu Flash malveillant qui déclenchera la vulnérabilité lorsque la victime visualise le contenu.

Deux autres patches ont été publiés, l’un pour Adobe Digital Editions (APSB17-05) et l’autre pour Adobe Campaign (APSB17-06) avec de priorité de niveau 3, ce qui signifie que jusqu’à maintenant les produits n’avaient pas été la cible d’attaques.

En résumé, pas de surcharge de travail cette fois-ci pour les administrateurs système qui n’auront qu’à appliquer des patches pour Adobe.(Amol Sarwate, directeur du Vulnerability Labs de Qualys)

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.