Nous joindre par : 0890 170 001*
WhiteOut LuckyMouse

Petya, le ransomware qui chiffre l’ensemble de votre disque dur

Un nouveau ransomware, baptisé Petya, ne se contente plus de chiffrer certains fichiers sur votre ordinateur (.doc, .jpg…). Le logiciel de rançonnage bloque l’ensemble de votre disque dur !

G DATA a découvert un nouveau type de ransomware. Baptisé Petya, ce ransomware chiffre l’ensemble du disque dur. Les cibles identifiées actuellement sont les entreprises : de faux mails de candidature menant vers des liens de téléchargement Dropbox sont utilisés.

Les premiers fichiers ont été détectés jeudi 24 mars 2016, en Allemagne (SHA256
26b4699a7b9eeb16e76305d843d4ab05e94d43f3201436927e13b3ebafa90739 et SHA256
b041d9573ae083a02cf52fcd23648b32ad9a8811bd7ea12ca6af3d91ca14a07a). Á la différence des codes actuels, tels que Locky, CryptoWall ou TeslaCrypt, qui chiffrent certains fichiers du système, Petya chiffre l’ensemble des disques durs installés.

La campagne actuelle vise les entreprises. Dans un email au service des ressources humaines, il y a une référence à un fichier se trouvant dans Dropbox.

Le fichier stocké dans le partage Dropbox est un exécutable. Dès son exécution, l’ordinateur plante avec un écran bleu et redémarre.  Mais avant cela, le MBR est manipulé afin que Petya prenne le contrôle sur le processus d’amorçage. Le système démarre à nouveau avec un message MS-Dos qui annonce une vérification CheckDisk. Mais à défaut d’être vérifié, le système est chiffré et plus aucun accès n’est possible.

Le message est clair : le disque est chiffré et la victime doit payer une ,rançon en se connectant à une adresse disponible sur le réseau anonyme TOR. Sur la page concernée, il est affirmé que le disque dur est chiffré avec un algorithme fort. Après 7 jours, le prix de la rançon est doublé.

Il n’y a pour le moment aucune certitude sur le fait que les données soient irrécupérables.

Pendant ce temps, comme je vous le montrais sur Twitter, un autre ransomware faisait son apparition avec un design particulièrement « léché ». Bref, les kits de « maîtres chanteurs 2.0 » n’ont jamais été aussi vendus dans le blackmarket, et ça commence à se voir !

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.